Sakura

Qu’est-ce qui vous a amené au BDSM ?

Ma curiosité… Sourire.
Je suis une épicurienne. J’aime mordre la vie à pleine dents et vivre avec passion.
L’an passé, j’ai effectué quelques recherches sur le sujet, afin de me documenter, suite à quelques lectures sur le sujet. Je ne parle pas du Best seller de la ménagère en mal de fessée, mais d’ouvrages que j’avais découvert bien plus jeune et qui m’ont fait doucement prendre conscience de mon intérêt pour cet univers.
Le savoir est une chose, franchir le pas en est une autre.
Puis il y a mon besoin indéniable de lâcher prise : au travail, j’encadre, je dirige. A la maison, je décide, j’organise. Toujours à 100 à l’heure et sous pression. Et j’avais ce désir de tout relâcher, de n’avoir plus qu’à obéir, suivre les ordres, m’abandonner. Alors pourquoi ne pas tenter une relation D/s ?
Mon époux n’en ayant pas le désir, il m’a invité à vivre mes expériences.
Mais je ne connaissais rien de plus que ce que j’avais lu, et je ne voyais pas comment faire pour trouver un Dominant…

Comment avez vous rencontré votre maître ?

N/notre parcours est assez atypique pour un couple M/s. N/nous avons été amants vanille il y a 7 ans.
Ça a été un électrochoc pour moi: je suis tombée amoureuse. La raison l’ayant emportée sur le reste, j’ai fuis.
Il y a eu 7 années de silence.
Et, comme rien n’arrive jamais par hasard… Fin d’année dernière, alors que je faisais mes recherches sur l’univers du BDSM, Il a repris contact avec moi par messagerie.
Je L’ai d’abord repoussé… Mais pas longtemps. Trop de sentiments encore présents en moi et ce besoin de Le retrouver.
Et petit à petit dans N/nos échanges, Il a mis en place ce rapport D/s… Je me suis laissée guider.

Comment s’est créée cette relation ? ( est ce lui qui vous a incité à le fréquenter de cette manière, ou est ce vous ?)

Je pense qu’elle s’est créé le plus naturellement du monde. Comme une évidence. Bien que cela vienne de Lui initialement, mon besoin de soumission a répondu à Ses désirs de domination, d’éducation.
Les débuts n’ont pas été faciles, pour l’Un comme pour l’autre, mais ils N/nous ont forgés et menés à aujourd’hui.

Comment s’est déroulée votre première séance ?

Avant ma première séance, Il y a eu la première rencontre… Celle où sortant du travail j’ai reçu un message m’invitant à entrer dans une voiture que je ne connaissais pas, d’y deboutonner mon chemisier, là sur ce parking où je croise nombre de mes connaissances… Puis Il m’a rejoint. N/nous avons pris la route.
Et ce fut le premier test je pense : Il m’a dit  » tu vas compter jusqu’à 50. A 50, Où que l’on soit, qui qu’il y ait autour de N/nous, tu me suceras »
J’étais à la fois troublée, excitée, anxieuse, nerveuse, honteuse… Mais je l’ai fait.
Ma première séance fut une découverte totale. De moi, de mes désirs, de mon plaisir… De Lui, sous cette image de Dominant qu’Il m’offrait.
J’étais surprise, par Son calme tout en contraste avec mon état d’esprit du moment.
J’étais admirative de Son self control, de Sa manière de jouer tant avec mon corps qu’avec mon esprit.
Et j’ai entre aperçu les prémices de ce qu’Il pouvait m’offrir de liberté à être ainsi tenue par Lui. Tant par l’esprit que par le corps…vu que le cœur lui, Il me le tient depuis plus de 7 ans. Sourire.
Ce fut une séance mémorable, qui, je n’en doutais pas un instant, me marquerait profondément pour le reste de ma vie.

Est ce votre première relation de ce type ?

J’ai eu quelques partenaires de jeux dominants. Mais plus de façon ludique, juste quelques heures, et où les rôles s’inversaient en cours de jeu.
Lui, est le premier à qui je me suis offerte cœur, corps et âme. A chaque instant de jour comme de nuit, je Lui appartiens, je Lui suis dévouée et soumise. Il est devenu mon Univers, mon Équilibre, mon Essentiel.
IMG_20171027_185236.jpg

Sinon, qu’est ce que celle ci vous apporte de plus avec les précédentes ?

Comme je l’ai dit juste avant, Il m’apporte un équilibre.
Je m’epanouie en tant que femme. Je me sens désirée et désirable. Dans Ses yeux, mais aussi dans le regard des autres hommes ou femmes.
Je prends doucement confiance en moi, je m’apaise avec mes propres démons.
Je me dépasse, je cherche à aller encore plus loin, pour moi, pour Lui.
J’ai un désir de perfection (c’est un défaut, je sais… Sourire) qui fait que je suis extrêmement exigeante avec moi même et très critique.
Il m’apporte ce qui manque de folie et d’excès à mon quotidien.
Ce n’est pas que du sexe comme j’ai pu connaître auparavant. C’est bien mieux que cela, bien plus riche, bien plus précieux.

Que vous apporte le BDSM que vous ne trouvez pas avec votre conjoint vanille ?

Le lâcher prise déjà. Je n’ai plus a réfléchir. Je Le laisse me guider, au travers de N/nos désirs.
Et il y a toute la richesse de Ses expériences : que ce soit la découverte de mon côté masochiste, mon plaisir à être exhibée, devenir un objet de plaisir pour Lui. Et de pouvoir l’aimer librement. Enfin.
Il y a l’absence du quotidien et de la routine aussi. N/nos moments sont riches d’échanges. Tant physiques que cérébraux.
Ma vie vanille est douce… Un quotidien cotonneux où j’évolue en tant que dirigiste. Seule, je pense qu’à terme elle m’ettouferai.
Ma vie de soumise me permet d’apprécier aussi mon quotidien plus classique. Et inversement. Ce quotidien plus sage me permet de m’épanouir aux pieds de mon Maître. Les deux relations sont complémentaires.
IMG_20170607_155336.jpg

J’ai cru comprendre que dans votre vie vanille vous etes mariée, quelle serait votre réaction si votre mari souhaitait se lancer dans la domination avec vous ?

Il n’est absolument pas dominant.. Mais imaginons… Je serais extrêmement surprise. Si tel était le cas, ça ne remettrai absolument pas en question ma relation actuelle. En tout cas pas pour moi.
J’accompagnerai mon époux dans ses recherches et dans sa progression. Mais je ne pourrais pas me soumettre à Lui. Plus aujourd’hui.
Il devra le comprendre et l’accepter.

Envisagez vous d’avoir des enfants avec votre conjoint vanille ?

Nous en avons déjà deux.

Si oui quelle sera votre point de vue lorsqu’ils vous demanderont ce qu’est le BDSM ?

J’ai pour habitude de ne pas tergiverser et de ne pas mentir à mes enfants.
J’appelle un chat un chat.
Je leurs expliquerai la nature d’une relation D/s ou M/s, les avantages mais les risques également.
Tout dépendra de leur âge au moment de leur interrogation.
Et puis si elles le souhaitent, je pourrais leurs conseiller quelques ouvrages leurs permettant d’appréhender ça sous un autre regard.

Répondrez vous à leurs questions avec franchise, ou leur interdirez vous de s’y intéresser, voir de le pratiquer ?

Je n’ai pas fait des enfants pour diriger leurs vies.
Les questionnements sont naturels et sont une preuve d’intelligence, d’ouverture d’esprit et d’éveil.
Je répondrai donc avec franchise, je ne leur interdirais jamais de s’intéresser à quoi que ce soit, tant qu’elles ne se mettent pas en danger.
Et pourquoi leur interdire de pratiquer ce que moi je pratique ? Cela voudrait dire que je juge ça néfaste ou dégradant.
J’aurais plus tendance à veiller sur elles, à leur épanouissement. En leur souhaitant une relation aussi réussie que l’est la mienne.
Je ne dis pas que cela serait facile non plus. Mais une vie, on en a qu’une, et personne ne peut la vivre à notre place. Si j’ai fait de cet adage ma façon de penser, je ne peux pas imposer quoique ce soit à mes enfants.

Que pensez vous du concept de consentement dans le BDSM ?

A mes yeux, on ne peut pas parler de sexualité saine sans cette notion de consentement.
Pour consentir à avoir une relation D/s ou M/s, il faut pouvoir le faire librement, en toute conscience et sans sentiment d’obligation.
Intervient pour moi un point non négligeable et essentiel au consentement : la confiance.
Pour obtenir l’un, par le biais de l’autre, intervient le dialogue. Point de peur, point de chantage affectif.
Il faut présenter dès le début sa vision de la relation, de façon honnête et claire, il faut savoir exprimer ses attentes sans tergiverser, et c’est valable pour les deux parties en présence.
Ce consentement est mutuel : l’un accepte de prendre en charge ce que l’autre lui offre.
L’échange est la base de toute la relation consentie et il se doit de perdurer tout au long de la relation pour veiller au respect de l’harmonisation des désirs de chacun dans le couple BDSM, et ainsi en découvrir ensemble les différents plaisirs de ce qu’il offre.
IMG_20171001_184356.jpg

Que pensez vous de “50 nuances  de Grey” et quelle image donne-t-il du milieu, selon vous ?

Ah ?? Parce que 50 nuances de Grey traite de BDSM ??
Pardon, c’était un trait d’humour.. Noir. Non nuancé lui. Sourire.
J’ai lu ce livre. Les 3 tomes. Avec difficultés tant il est sirupeux à mes yeux..un conte de fée à la cravache si j’ose dire.
Je l’ai pourtant lu bien avant de découvrir et pratiquer.
Mais pour moi ce n’est qu’une histoire de Cendrillon revisitée, avec quelques corrections mal imposées…
Et surtout, je trouve la relation abusive et malsaine. Je vois Anastasia comme une victime passive d’un pervers narcissique.
Il n’agit pas pour elle, mais pour lui, par son biais à elle.
Et ça, ce n’est pas  » sûr, sain et consensuel  ». Donc pas BDSM !

Vous considérez-vous comme féministe ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Être féministe c’est quoi ? L’émancipation de la femme ? La recherche de l’égalité avec l’homme ?
Je pense qu’il faut arrêter avec ce sujet aujourd’hui. La femme a considérablement évolué au sein de la société. Cela prend du temps, mais c’est en perpétuel changement.
Je ne me sens pas féministe. Je ne lutte pas pour l’égalité des sexes.
Pourquoi ? Parce que pour moi elle existe déjà, et d’une certaine façon aujourd’hui l’homme commence à craindre la femme pour ce qu’elle est possible d’accomplir, d’accepter.
Le besoin de complémentarité existe. Un jour chacun appréciera l’autre sexe pour ce qu’il a de différent et de complémentaire, sans toujours chercher à le dominer dans un rapport de force.
Ce n’est pas mon combat.

Si oui, ne trouvez pas la pratique du BDSM contraire aux principes du féminisme ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Absolument pas. Chaque femme, qu’elle soit soumise ou Domina, y trouve ce qu’elle y cherche. La sublimation de sa personnalité profonde, son épanouissement.
Pourquoi vouloir y adjoindre une étiquette anti féministe ?
Le genre sexué n’a pas sa place dans le BDSM pour moi, c’est une question d’état d’esprit. Que l’on soit homme ou femme, on a le choix de choisir son camps : Dominant ou soumis.
C’est un choix fait librement, visant à un épanouissement personnel.
Ce qu’en pense les féministes ne me concerne en rien, ils sont hors sujet pour moi.

Quelles sont vos limites dans le BDSM ?

Tout ce qui relève des pratiques zoophiles ou scatophiles sont de l’ordre des interdits pour moi.
Les limites quant à elles, sont faites pour être repoussées… En voici les principales:
– les aiguilles: j’en ai une peur bleue.Je ne supporte pas la vue du sang.
– l’asphyxie: bien qu’ayant toute confiance en Lui, une pratique qui me fait peur.
– servir mon Maître avec d’autres soumises: j’y travaille, mais il me faut prendre confiance en moi et c’est un chemin qui prend du temps.

Quelles pratiques vous font peur mais vous tentent au fond ?

Comme indiqué ci-dessus, les limites sont faites pour être repoussées. Petit à petit.
Et je ne peux pas à proprement parler de peur.
Par exemple, la pratique de l’exhibition : j’ai peur d’être vue, peur d’être reconnue… Mais je sais aussi que je suis en sécurité, que mon Maître veille sur moi.
Ma confiance en Lui m’amène progressivement à dépasser mes craintes, mes appréhensions.
Et j’aurais plus peur de le décevoir que de la pratique choisie en elle-même.

Pourquoi avoir créé ce blog ?

J’ai commencé à écrire et partager mes récits de séances sur Facebook, à l’initiative de mon Maître.
Puis la censure a fait son œuvre et j’ai eu plusieurs fois mes comptes de supprimés.
J’aime infiniment écrire. Et partager mes séances me permet de revivre ces instants, de les analyser et de progresser aussi.
Ils permettent à mon Maître de connaître mes états d’âme, mes ressentis et de suivre mon évolution, mon cheminement.
Aussi, un beau matin de Mai, Il m’a fait la surprise de ce Blog qui n’attendait plus que ma plume pour l’enrichir.
Oh je ne désespère  pas d’y lire un jour un article de mon Maître également… Puisqu’Il a prévu une catégorie  » À Lui la parole  ».
En bonne soumise, je patiente…. Sourire.

Est il beaucoup fréquenté ? Combien de visites et de commentaires par semaine ?

Je ne saurai dire s’il est beaucoup fréquenté… Il faudrait que je puisse avoir un référentiel.
Il est suivi pour sûr.
Concernant les visites par semaine je table sur une moyenne de 750 vues, en progression permanente depuis son ouverture.
Les commentaires sont variables. Des semaines avec, des semaines sans. Cela reste aléatoire. Mais je ne les censure jamais. Les bons comme les mauvais. Et je réponds toujours par correction.

Comment êtes vous arrivée à développer une audience ?

Je me sers des réseaux sociaux (fetlife, Facebook) et je cherche également à me référencer sur d’autres Blog dans une idée de partage d’expériences.
Après, on me dit souvent que j’ai une jolie plume… Je vais finir par le croire, sourire.

Aimeriez vous participer à des soirées libertines avec votre Maitre ? Pourquoi ? pourquoi pas ?

N/nous avons déjà participé et organisé des rencontres libertines à proprement parlé. Avec des couples vanilles.
Cela reste de l’ordre du partage et du plaisir.
Mais la dimension M/s reste un peu trop absente à mon goût, bien que je porte mon collier et que je ne déroge pas à mon rang, sauf à Sa demande.
Et si Vous parlez de soirées avec d’autres couples D/s, N/nous n’avons pas encore exploré cela ensemble.
L’avenir N/nous le dira.
IMG_20171001_172705.jpg
Contact : Blog
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :