The Foxy ladies

Je reprends les interviews de groupes, avec un groupe 100% féminin, haut en couleurs et pour une fois de la scène locale.

J’ai découvert leur univers il y a de ca quelque temps, j’ai jamais encore pu les voir en concert, mais j’ai été ravie de pouvoir les interviewer pour la sortie de leur nouvel album.

18557103_1295023533944323_6158731875506717880_n.jpg

Comment vous êtes vous rencontrées

Gabi venait assister à un concert d’un groupe d’amis mais elle est arrivée en retard, les a loupé, et est donc tombé sur le second groupe de la soirée, dans lequel Lucianne (la guitariste) officiait. Gabi était déjà dans l’idée de monter un projet rock féminin. Séduite par le jeu de Lucianne, elle lui a proposé de fonder The Foxy Ladies dès le concert terminé. Le nom du groupe était juste parfait pour Lucianne, fan de Jimi Hendrix … et le projet collait aussi à ses aspirations. Ensuite elles ont rapidement trouvé Emilie (batterie).  Pour la basse ça a été compliqué, il y a eu beaucoup d’auditions. A défaut de trouver la bonne personne, un ami de Lucianne, Fly, s’est proposé mais à titre provisoire, le temps de quelques concerts. Finalement, il est resté deux ans ! On s’est mis à chercher de nouveau quelqu’un car le groupe évoluait positivement et demandait de plus en plus de temps et d’énergie ce qui devenait compliqué à gérer avec le travail à côté. Nous sommes tombées sur Chloé tout à fait par hasard. Elle est entrée dans un bar avec une housse sur le dos. Elle aurait pu être guitariste … mais non, elle était bien bassiste. C’était la bonne rencontre au bon moment, « perfect match ».

Pourquoi vous appelez vous « The Foxy Ladies » ?

La réponse est plus haut donc ! En référence au titre de Jimi Hendrix Foxy Lady.

Pourquoi avoir fait le choix d’un groupe 100 % féminin ? Est ce un hasard, une revendication ?

Ce choix est, au départ, issue d’une démarche personnelle. C’est une revendication de la part de Gabi qui était brimée par ses collègues masculins dans un autre projet.

Comment décririez vous le style de musique que vous faites?

Du rock sauvage, un mélange de punk/hard/grunge/metal. Ca fait beaucoup mais c’est le cas, nous écoutons toutes plein de choses différentes, nos influences sont assez larges et l’album illustre bien cela.

Qui sont vos influences et vos inspirations ?

Il y a des bases communes (Foo Fighters, Nirvana, …) ensuite, c’est assez varié !!

Gabi : Plutôt bien rock de manière générale. Les classiques : J.Hendrix, Nirvana, Led Zeppelin, Motorhead, Queen. Mais aussi Airbourne, Incubus, Soundgarden, Wolfmother et des sons plus « métal » du type Avatar,  Sytem of a Down, Rage Against the Machine, Korn, Megadeth … Je m’intéresse aussi aux voix féminines : Queen Adreena, Beth Hart, The Pretty Reckless, Deep Valley,  Brody Dalle, Hole, Crucified Barbara, The Hellfreaks, Imelda May… En dehors du rock, j’aime aussi les musiques plus calmes , en ce moment, j’écoute Fink, et j’ai des phases trip hop : Morcheeba, Portichead, Massive Attack, Archive…

Emilie : Je n’ai pas de style vraiment défini même si je préfère le rock avec une alternative pop. Je peux écouter du Foo Fighters comme du Red Hot Chili Peppers, ou encore du Mademoiselle K, tout dépendra de mon état d’esprit et de mon ressenti au moment de l’écoute.

Ça peut également s’orienter vers du Bruno Mars, Coldplay, Selah Sue, Muse, Trust, Queen, Imany, Rage Against The Machine.

Chloé : Cela va de musiques soft triphop/électro comme Portishead, Massive Attack, Archive, à rock comme Queen of the Stone Age, Them Crooked Vultures, Foo Fighters, en passant également par le grunge et les groupes de rock « classique » comme Led Zeppelin, Queen, Bowie, Iggy Pop … Egalement beaucoup de métal de la génération 90 comme System of a Down, Korn, Deftones.. Jusqu’au plus récent et un peu plus trash comme Psykup, Gojira, ou encore Russian circles.

Lucianne : Pour la partie rock’n’roll, cela va du rock garage (the Sonics, the Hives, …) en passant par les incontournables (the Rolling Stones, the Clash, AC/DC, Led Zep, Hendrix, …), à des choses plus moderne (the BRMC, Kaiser Chief, Audioslave …) et punk/grunge (Nirvana, the Distillers, Suicidal Tendencies, Rancid, the Casualties …). J’écoute aussi des choses qui n’ont rien à voir comme de la soul/funk/groove (les classiques, et les nouveaux, comme Vulfpeck) et des trucs un peu plus foufous (Deerhoof, the Jon Spencer blues Explosion …).

Qui fait quoi dans le groupe ? ( qui écrit les textes, qui compose la musique,…)

La compo musicale des titres se fait en deux temps. Gabi et Lucianne travaillent en amont sur des plans ; elles composent des choses, et lorsqu’elles sentent que l’idée est assez mûre, qu’il y a assez de matière, elles la présentent à Chloé (basse) et Emilie (batterie). La section rythmique se greffe et le morceau prend doucement sa forme finale.

Pour la partie littéraire, c’est Gabi qui écrit tout.

Quel est votre meilleur souvenir de scene ?

Lucianne : Un concert organisé par des jeunes, on avait eu plein de soucis techniques, le jus sautait à chaque fois qu’on démarrait le set … mais ça avait été un super concert, avec une ambiance de dingues au final !!

Il y a eu le concert au Ninkasi KAO aussi, en première partie de Nashville Pussy … j’ai le souvenir d’un concert … tout à fait électrique !!! On était survoltées, le public aussi …

Vous considérez vous comme faisant partie de la scene alternative ou en tout cas d’une scene alternative ?

C’est probable oui. On ne joue pas non plus dans une niche, mais on ne fait pas du pop/rock.

Vous considérez vous comme féministe ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Lucianne : Le groupe n’est pas un groupe engagé en tant que tel, c’est à dire que nous ne faisons pas du projet artistique un unique support de revendications, il manquerait vraiment quelque chose au projet si c’était le cas d’après moi. Cependant, considérant la société patriarcale actuelle, monter un groupe féminin a forcément une portée féministe. C’est déjà un « acte féministe » en soi en quelques sortes. Ce ne serait pas le cas si nous étions dans une société qui avait dépassé les notions de genres …

Je considère le fait d’être féministe comme quelque chose d’inné en tant qu’être né de sexe féminin, compte tenut de l’inégalité existante et persistante entre les sexes … Quelque part en tant que femme nous n’avons pas le choix d’être ou de ne pas être féministe … on l’est forcément. Maintenant, attention, cela ne signifie pas du tout que le monde a conscience de ce déséquilibre, il est tellement ancré dans les schèmes depuis des millénaires … que de fait, beaucoup de personnes, femmes y compris, reproduisent inconsciemment ces inégalités et jouent le rôle que la société attend d’elles.

Quel genre de messages tentez vous de faire passer à travers votre musique ?

On est pour la libération des êtres je crois, qu’ils soient hommes femmes, transgenres, … que chacun puisse s’émanciper, sans jugement aucun. C’est notre message, soyez qui vous devez être.

Comment décririez vous votre évolution musicale ?

Le ton se durcit ! Les morceaux sont également beaucoup plus exigeants qu’auparavant. Cette évolution nous plaît à toutes et on est fières aujourd’hui de présenter un album qui nous ressemble.

Comment s’est passé la création de votre nouvel album ?

On mentirait si on vous disait que tout a été facile et agréable !! Non, on a beaucoup donné pour tenir le rythme ; ça a été difficile car malheureusement on ne fait pas encore que de la musique, de fait on a eu une phase très dure. On a beaucoup joué l’an passé ; en parallèle, il fallait réfléchir au(x) nouveau(x) concept(s), composer, travailler les nouveaux titres, se les approprier, développer le nouveau spectacle, gérer les budgets, les plannings, la direction artistique, monter la campagne Ulule, … Le parcours a été semé d’embûches mais au final on s’en est sorties nous sommes plutôt fières du résultat.

Quels en sont les themes récurrents ?

L’impermanence des choses et des êtres, la folie, douce, ou pas, des uns et des autres, les doutes et les hésitations que chacun est amené à traverser.

21105938_1396827940430548_7972688144296498470_n.jpg

Quels sont vos projets pour l’automne 2017 ?

Des concerts bien sûr, et on reprend déjà le travail de composition en vue du second album. On book le printemps et l’été 2018 aussi, alors n’hésitez pas à nous contacter !

Contact :

Site internet –  Facebook  –Chaine Youtube

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :