Le polyamour

Du coup, j’écris enfin sur un sujet qui me tient à coeur, et comme le titre l’indique #thankscaptainobvious, il s’agit du polyamour ou polyamory dans la langue de Shakespeare.

Comme j’adooore les choses scolaires, commencons donc betement par une petite définition ( pas piquée des hanetons)

Le polyamour se définit comme suit :

Étymologiquement le mot polyamour provient du grec et du latin et signifie simplement « amours multiples », à partir de la traduction du terme anglais polyamory. En général on définit une relation polyamoureuse comme étant une relation amoureuse impliquant plus de deux personnes.

Le polyamour implique la connaissance et l’acceptation de chaque personne impliquée dans la relation (contrairement à simplement tromper son amoureux-se).

C’est un principe qui est intimement lié aux notions d’honnêteté et de sincérité.

Dans une relation monogame habituelle, les règles sont tacites, dans une relation polyamoureuse on définit simplement et explicitement des règles différentes.

Le polyamour est une manière entièrement différente de vivre et penser les relations qu’on peut développer avec les autres, c’est une acceptation du simple fait qu’une seule personne ne peut et ne doit pas être contrainte à combler tous vos désirs ou besoins.

Personnellement, je connais le polyamour depuis quelques années…A l’époque j’étais en couple hétéro et monogame, mais je me disais déjà que ce type de relation me plairait, que j’avais souvent trompé mon copain de l’époque, parce que j’avais envie de fréquenter d’autres personnes, avec qui je ferais d’autres choses, on aurait d’autres projets, d’autres envies,etc… Mais je n’ai jamais sauté le pas, car il était contre…J’ai abandonné l’idée, puis l’ai quitté, pour me mettre avec un autre homme, dont j’ai été folle amoureuse…Mais la rebelote, il était monogame et exclusif, sauf qu’avec lui ça ne me dérangeait pas, je l’admirais tellement que mes envies de polyamour avaient disparues… Aujourd’hui, ces envies reviennent, et j’essaie de me dire qu’il n’est plus l’heure de me prendre la tete pour rien, que l’amour devrait être un plaisir et pas une prise de tete… Je ne suis plus fermée aux nouvelles rencontres, et aux nouvelles relations, et je me sens très heureuse comme ça.

Ce principe m’intéressait beaucoup, parce que j’ai toujours considérée que n’ayant que peu d’amour pour moi meme, j’en avais beaucoup pour les autres, donc pourquoi se limiter à une seule personne ?

Mais j’ai toujours eu du mal à le distinguer vraiment clairement du libertinage et de l’échangisme, surtout parce que lorsque je posais la question aux gens, ils me disaient tous que c’était pareil. Par exemple, pour la majorité d’entre eux, le libertinage c’est une forme de polyamour, alors que j’ai toujours pensé qu’etre libertin c’était seulement coucher avec d’autres gens que la personne avec qui on est en couple. Et d’ailleurs, d’après le site de l’internaute, le.la libertin.e se définit plutôt dans le cadre d’une relation amoureuse monogame, et induit la notion d’infidélité, et n’implique pas forcément qu’il y ait des sentiments amoureux , l’échangisme quant à lui c’est simplement l’échange de partenaires sexuels au sein de couples

Ce qui me parait le plus difficile à gérer pour le moment c’est la jalousie : j’ai toujours été d’une jalousie quasi maladive avec toutes mes relations, mais mes recherches sur le polyamour, m’ont aussi fait prendre conscience que c’était surtout parce que j’avais peu ou pas confiance en moi, et peu ou pas confiance en la gente masculine, je suis toujours persuadée au fond que la majorité des mecs ont des couilles a la place du cerveau, qu’ils n’attendent qu’une occasion pour vous la mettre à l’envers et aller baiser avec plus jolie, plus intelligente et plus bonne au lit que moi… Mais j’essaie de travailler là dessus, et même si ça ne disparaîtra jamais complètement je pense, ça s’atténuera avec le temps espérons. Espérons qu’un jour ma jalousie se transforme en compersion; ou le sentiment positif ressenti en sachant la.es personne.s qu’on aime aimé.e.s par d’autres.

Un autre aspect qui peut être compliqué à gérer pour les femmes en tout cas, c’est l’aspect  » elles sort/couche avec plusieurs mecs ( évidemment c’est que des mecs c’est connu), elle est donc une grosse… *joindre ici tout nom d’oiseau bien sexiste et putophobe*… Alors attention je vais lâcher un ÉNORME scoop : une femme fait bien ce qu’elle veut dans l’intimité de sa chambre à coucher, ou de toute autre endroit où il lui semble agréable de copuler/faire l’amour/faire des bébés licornes dragons à paillettes, et même si elle sort en public avec plusieurs de ses partenaires, elle fait ce qu’elle veut !
Pour aller plus loin :

PolyamourInfo-Définition du polyamour

L’internaute.com- définition « échangisme »

L’internaute.com-Définition « libertin »/

PolyAmourInfo-Lexique

Publicités

Un commentaire sur “Le polyamour

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :