Manny Koshka

J’ai le plaisir de reprendre les interviews de modèles, en ayant eu le privilège de voir la belle Manny Koshka répondre à mes questions. 

Je la suis sur Twitter depuis un bout de temps, et non seulement je la trouve méchamment classe et géniale, mais elle a un coté bagarreuse et badass qui me fait rêver.

Depuis quand posez vous ? 

Je pose depuis décembre 2009. Il s’agissait prioritairement d’une photo thérapie. Elle a duré jusque début 2011. A partir de 2011, réconciliée avec mon corps, j’ai pris la photo comme une passion et c’est toujours le cas aujourd’hui.

Comment s’est passé votre premier shooting ?

 Très simplement. C’était un shooting que je faisais avec deux amies. Quelque chose de très simple, dans une forêt. Un bon moment de passé.

Qu’est ce qui vous a donné l’envie de commencer ?

 J’étais très complexée et j’avais une image de mon corps totalement biaisée. Après des années d’anorexie, j’ai décidé de me reprendre en main et de faire la paix avec mon corps. J’ai commencé par poser pour des photographes, près de chez moi, dans un style  » life style « , de simples portraits, histoire d’apprivoiser l’appareil photo et les images qui sortaient.

g_20_xd00m7xvd7.jpg

Aimeriez vous passer derrière l’appareil ? 

 Non, pas du tout. Je ne suis pas très douée pour prendre des photos.

Combien avez vous de tatouages ? Ont ils une signification pour vous ? 

 J’en ai une petite dizaine. Ils ont tous une signification, ils représentent tous quelque chose pour moi, de plus ou moins importants. Des personnes, des événements marquants de ma vie, des épreuves, des souvenirs d’enfance. J’ai du mal à concevoir le tatouage comme étant  » juste  » esthétique. J’ai besoin, pour ne pas le regretter, qu’il soit lié à un événement. D’ailleurs cette année je termine mes bras et je continue doucement les jambes. J’aimerai couvrir une bonne partie de mon corps avec les tatouages et les expériences de la vie dont ils découlent.

Vous parlez du combat que vous avez du mené pour arriver à ce corps qui correspond à peu près aux normes de la société, pouvez vous m’en dire plus sur ce combat, de quelle nature fut il ?

 Je parle surtout du combat mené chaque jour, avec ce corps. Il a l’air, vu de l’extérieur, de coller aux  » normes  » actuelles ( ou du moins à peu près ), mais ça a été un combat de tous les jours. Un combat face à moi même, face aux TCA. Et un combat toujours d’actualité, avec la spondylarthrite et les conséquences que cette pathologie a sur mon corps.

Que vous apporte le monde du BDSM ?

Le monde du BDSM c’est un fantasme depuis des années, très jeune je dirai. Aux alentours de 16/17 ans, j’ai su que ce monde, cette sexualité était la mienne. Après il a fallu que le chemin se fasse et ça m’a demandé 10 années avant de franchir le pas. Parce que trouver un partenaire n’est pas une chose évidente, je ne savais pas ou chercher, ou regarder. Je savais juste que c’était ce que je voulais. C’est un milieu qui m’apporte du bien être, de l’ouverture d’esprit, de la tolérance. Et énormément de lâcher prise. J’ai pris confiance en moi, encore plus que je ne l’avais déjà, en côtoyant les personnes de cet univers, parce que j’étais plus en phase avec moi même.

g_20_W73S9DFzry.jpg

Ne souffrez vous pas de votre position de switch ?(remarques, discriminations, difficultés à trouver des partenaires,…)

 Non je n’en souffre pas. J’explore essentiellement la facette  » soumise  » de la chose. Ce sont deux plaisirs bien différents. Par ailleurs je ne pratique qu’avec une personne, qui est devenu, par la force des choses et des événements, la personne qui partage en partie ma vie.

Vous considérez vous comme une modèle alternative ? Pourquoi? Pourquoi pas ?

 Je me considère comme une modèle alternative, de part mon style essentiellement : tatouages, couleurs de cheveux. Pour le style de mes photos, j’aime tout faire mais j’ai une préférence pour les nus, la lingerie, les portraits, le fetish un peu aussi.

g_30_cQhVfuOFI2.jpg

Vous considérez vous comme féministe pourquoi ? Pourquoi pas ?

 C’est une question délicate que celle du féminisme, surtout en sachant que mes actes ( poser nue, pratiquer le BDSM ) sont en partie pointés du doigt par une tranche du féminisme. J’aime à dire que j’ai mon féminisme. Je dispose de mon corps. Je milite pour les femme puissent se sentir bien avec, qu’elles puissent se sentir libre, puisqu’il n’appartient qu’à elles. Etre féministe pour moi, c’est aussi être bienveillante, avec les nanas. J’ai du mal à comprendre celles qui se pointent du doigt entre elles à coup de  » mon féminisme est meilleur que le tien « .

Souffrez vous de discrimination du fait de votre petite taille ?

 Certains photographes me le font ressentir, mais peu m’importe. Je me tourne vers d’autres, plus en capacité de mettre en valeur tous les profils de femmes et pas qu’un seul. J’ai posé pour des personnes qui ne photographiaient que des modèles type agence ou des mannequins. Quand on veut, et quand on a du talent, on peut mettre en valeur n’importe qui.

Quels conseils donneriez vous aux jeunes filles qui souhaiteraient devenir modèles ?

 De se blinder, face aux remarques indélicates de l’entourage mais aussi de certains photographes. De ne pas se laisser impressionner, de toujours venir accompagnée. Avec les récentes affaires de viols et d’attouchements, je ne comprends pas que l’on puisse refuser qu’une modèle vienne accompagnée.g_30_nIAp9HNR1p.jpg

J’ai lu sur votre page Facebook que vous appréciez la peinture et le dessin ? Les pratiquez vous ? Si oui depuis quand, et comment définiriez votre style ? Si non, pourquoi ?

* J’apprécie l’art sous toutes ses formes, oui. Maintenant je ne pratique plus le dessin et la peinture depuis des années, par manque de temps. J’aimais beaucoup les portraits, je tendais à me spécialiser la dedans, plutôt crayon et fusain d’ailleurs. Pour la peinture, je touchais à l’aquarelle. Peut être que je m’y remettrai à l’occasion.

Je vous vois très présente sur les réseaux sociaux pourriez vous me dire quels avantages et quels inconvénients vous tirez de chacun d’eux ? (Twitter,Facebook et Instagram)

 Ils sont un moyen de partager mon travail. Je pense qu’un modèle doit avoir de la visibilité et c’est pour ça que je prends très à cœur le fait d’enrichir mes réseaux sociaux. Ça ne passe pas que par le fait de poster des photos, ça passe aussi par le fait d’échanger avec mes abonnés de manière régulière. De fidéliser, par des concours. Et puis d’attirer parfois l’œil d’un ou de plusieurs bons photographes.

Quelle distinction faites vous entre nu artistique et pornographie ?

 Pour moi, peu m’importe finalement que le nu soit artistique, érotique ou plutôt du genre porn-art. Le principal étant que ce soit bien maitrisé et que les photos soient jolies. Maintenant, pour éviter de me tirer une balle dans le pied professionnellement parlant, j’évite de toucher aux photos porn-art, même si je connais d’excellents photographes en la matière. Le porn c’est plus cru, d’une part & on n’est pas dans la suggestion. On est dans le vrai. Ni plus ni moins.

Quels sont vos projets pour 2018 ?

 Photographiquement, je compte continue de poser encore et encore pour de chouettes projets et de supers photographes. J’ai des tas d’idées, j’aimerai juste avoir le temps nécessaire pour les réaliser. Et puis concernant mes projets plus personnels ( et professionnels en partie ), je me prépare à une dure année de travail, dans le but de passer ma VAE d’éducateur spécialisé. Beaucoup de travail en perspective, sur tous les plans.

Retrouvez Manna sur Facebook, Twitter , Instagram et son book

Crédit photos : Laurent CGArtist, Julien Rico photographe ,Yan Senez

g_30_Q5JyP5QP4u.jpg

Publicités

Un commentaire sur “Manny Koshka

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :