Le rap

J’ai décidée de vous parler un peu de musique, comme j’adore le faire. Mais cette fois, je vais m’intéresser à un courant musical que j’apprécie particulièrement, alors que la plupart des gens pensent que comme j’écoute essentiellement du punk et du métal, j’y suis allergique.

Je veux bien évidemment parler du rap, mais je préfère préciser quelque chose, je suis assez allergique au rap d’après 2010 sauf exception, et est une petite faiblesse pour celui entre 1995 et 2005

Il n’est pas question de faire un panel exhaustif du rap de cette période, mais bien de vous parler un peu des artistes de cette période dont j’apprécie la musique.

Et je me permettrais de préciser que je suis née dans une famille avec deux grandes sœurs qui étaient dans ce milieu la, ce qu’on va appeler les banlieues, les racailles,les quartiers,etc.. Donc une partie de ma culture musicale, et langagière vient de là, même si je m’en suis éloignée en grandissant, car je ne voulais pas être une « wesh ».J’y suis revenue à l’époque ou j’ai commencé à m’intéresser à ce qu’on appelle couramment le « rap conscient »

Je commence donc par Soprano, celui que j’écoute le moins au final.

Soprano-n3.png

J’apprécie sa musique depuis mon enfance, et surtout deux de ses titres, le duo avec Blacko « Ferme les yeux et images toi » et celle en duo avec Tiken Jah Fakoly, « Ouvrez les frontières« . J’écoute de temps en temps des sons plus récents mais reste nostalgique du début des années 2000.On peut tout de même lui accorder qu’il arrive à rester dans les bacs, parce qu’il sait que le rap bouge, et sait s’adapter aux nouvelles tendances et sonorités

NTM

maxresdefault (1).jpg

Ce groupe est emblématique pour moi, toujours pour les mêmes raisons, ils me rappellent beaucoup de souvenirs, et plus que des souvenirs même, une ambiance, une période de ma vie.

Meme si j’apprécie davantage les deux artistes dans leurs carrières solos respectives, j’apprécie particulièrement Pose ton gun et Laisse pas trainer ton fils

Tunisiano

cat_tunisiano.jpg

Je suis une immense fan de « Je porte plainte« ,  parce qu’elle résume bien ce que je pense des forces de l’ordre, bien que j’ai découvert sa musique lorsqu’il faisait partie de  Sniper,  qui pour moi reste un groupe mythique, comme IAM ou NTM. J’apprécie aussi beaucoup « Le regard des gens« , car le premier couplet me parle beaucoup, il parle des filles complexées par leur poids…

Alors pour rester dans le basique, je dirais que mes titres préférés de Sniper sont Sans Reperes, parce qu’il résonne en moi, qui a des parents divorcés et un pere pas forcément présent, et leurs tubes « Gravé dans la roche« , et Brûle, qui me donnent envie de tout casser ou de tout bruler…

Kery James

image-kery-james-fiche-rappeur.jpg

Je l’ai découvert assez tard au final, dans mes années lycée, en meme temps que j’ai découvert Keny Arkana me semble t’il, grace au titre Je représente, qui n’est pas son meilleur,loin de la. J’aime tous ses titres, mais mes coups de cœur reste quand même Racailles, Dernier MC et Le retour du rap français.

Pour moi c’est un artiste complet, avec des paroles poétiques, et percutantes, qui n’hésite pas à donner de son temps et de son argent pour donner accès aux études aux jeunes de cité. Si je l’apprécie autant, c’est qu’il défend les mêmes causes que moi, et j’apprécie beaucoup son style d’écriture.

Medine

maxresdefault.jpg

Un des derniers rappeurs que j’ai découvert grâce à un duo qu’il avait fait avec Sinik : « 16 vérités« , et j’adhère complètement, même s’il a des titres qui sonnent gangsta rap comme Raison Sociale, j’adore, et j’aime les titres plus poétiques comme  « Nour, enfant du destin » , ce titre ou il raconte le quotidien de la minorité musulmane qui est maltraitée, violée, et exterminée sans que personne ne lève le petit doigt. Ou encore Alger Pleure, ou il raconte son vécu de franco-algérien

J’aime son flow, ses textes, qui peuvent être aussi brutaux que très beaux.

 

 

Diam’s

Diam-s_width1024.jpg

Diam’s a été le pilier de toute mon adolescence, mes soeurs l’écoutaient beaucoup, et j’avais une amie au collège qui aimait beaucoup ses chansons notamment celles de l’album « Dans ma bulle » qui est sortie à l’époque ou j’étais collégienne. J’ai suivie sa discographie de prés ensuite, et mon seul regret, c’est de n’avoir jamais pu la voir en concert, avant qu’elle arrête sa carrière en 2010… Je n’entrerais pas dans les polémiques, et bien que sa décision m’ai surprise et attristée, je la respecte complètement.

J’ai découvert sa musique gamine, parce qu’une de mes grandes sœurs, l’aînée,l’écoutait beaucoup depuis DJ.

Beaucoup de titres résonnent en moi, comme   » Ma souffrance  » celui ou elle raconte le calvaire qu’elle a vécue lorsqu’elle s’est faite tapée par son copain, « TS » qui me rappelle mes tendances dépressives de mon adolescence, et puis de façon plus joyeuse, j’aime beaucoup  » Ma France à moi » parce qu’elle a réussit à dépeindre ce qu’a pu être si ce n’est pas mon quotidien, celui de mes ainé.e.s,, j’aime aussi ses chansons plus legeres comme Jeune Demoiselle ou Peter Pan et je suis complètement fan de son dernier titre  » Si c’était le dernier« , et « I am somebody« .

Sa musique a suivie mon cheminement philosophique et politique, et elle m’a ouverte les yeux sur de nombreux sujets, dont le fait de ne plus croire que toutes les femmes voilées sont des victimes, grace à la tres belle chanson ‘ Lili »

 

Keny Arkana

Keny-Arkana-.jpg

Je me dois de finir par celle qui est ma mentor, ma maîtresse à penser…Celle dont les chansons ont bâtis ma philosophie de vie, et les choses pour lesquelles je me bats…Celle dont les paroles résonnent en moi,et j’ai désignée l’immense Keny Arkana.

Comme je l’ai dit plus haut pour Kery James, je l’ai découverte en même temps que lui, à l’époque où soûlée par les JUL et compagnie, j’ai voulu me rendre compte par moi même que le rap ce n’était pas seulement ça.

Je l’ai donc découverte grâce à La rage, puis ai suivi son évolution musicale, jusqu’à avoir l’immense plaisir de la voir en concert pendant La Fête du Travailleur Alpin 2017. Ce soir la, ça a été comme un rêve de gosse qui se réalisait et c’est encore aujourd’hui un des meilleurs souvenirs de toute ma vie. Comme la règle veut que j’en choisisse que quelques unes, je dirais que mes titres préférées d’elles sont Indignados, et V pour Vérités, Jeunesse du monde

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :