Voix de femmes : George Sand

Je reprends les Voix de femmes pour vous parler de George Sand. Mais avant toute chose, je précise que je n’ai jamais lu ce qu’elle avait écrit, sinon quelques poèmes, et je souhaite vous en parler grâce a un film que j’ai vu a propos de son histoire d’amour entre elle et Alfred de Musset, il y a de ça quelques années, lorsque j’étais en terminale.

Il s’agit de  « Les enfants du siècle » de  Diane Kurys, sorti en 1999,avec Juliette Binoche dans le rôle de George Sand et Benoit Magimel dans le role d’Alfred de Musset.

1200x630bf.jpg

On y montre une femme qui au XIXieme siècle porte des pantalons, défend le droit des femmes : a cette époque elle n’avait ni le droit de divorcer, ni de posséder argent ou biens, ni de travailler sans demander l’accord à leurs maris, et elle a dû prendre le nom de George Sand pour être écoutée, parce qu’elle se définissait comme un « écrivain » et pas « une femme qui écrit », elle ose fumer en public.

On suit dans le film leur idylle d’abord heureuse puis torturée et tortueuses, de leur première rencontre en 1833 qui se finira définitivement en 1835, après une ultime séparation voulu par George Sand.

Dans le film, leur relation est décrite comme celle qui a appris à George à aimer de cette manière : passionnément, et corps et âme, mais elle reste une femme jalouse, qui ne supporte pas que pendant leur voyage en Italie, son amant passe plus de temps dans les bras d’une autre, qu’avec elle.

Si je voulais vous parler d’elle, c’est surtout parce qu’elle est la seule femme à pouvoir vivre de ses écrits aux XIXieme siècle, et pour ses écrits féministes très en contre courant de ce que la société pensait à l’époque, même si toute son oeuvre n’est pas féministe, et qu’elle a écrit un nombre d’ouvrages foisonnant, dans des genres très différents : elle écrit tout autant des romans, que des contes, que des articles ( elle co-fondera trois journaux : « La cause du peuple », « Le Bulletin de la République », et « L’Eclaireur » et écrira pour Le Figaro). J’ai aussi découvert son engagement politique, qui fut républicain d’abord puis socialiste, lorsqu’elle a rencontrée Michel de Bourges, au début seulement l’avocat qui lui a permis de se séparer de son mari ( le divorce n’existait pas à l’époque), qui devint son amant,et quand elle se mit à accueillir ses amis chez elle, elle fut même mise sous surveillance de la police

D’après Wikipedia, son oeuvre traverse plusieurs périodes : la première de 1832 à 1840, ou elle écrit des œuvres romantiques, affiche ses idées féministes et critique la société conservatrice dans laquelle elle vit.On peut citer Indiana, qui fait qu’a travers son personnage principal, elle s’oppose au carcan du mariage bourgeois.

Puis à partir de 1840, elle publie des romans d’inspiration socialiste ou mystique, mais d’après les critiques, c’est dans la période suivante ou elle écrit des romans champêtres, ou elle a crée tous ses chefs d’œuvres, en même temps qu’elle suivait la mode des gens lettrés qui avaient un grand intérêt envers les coutumes de la campagne, puis en vieillissant, elle retourne à ses écrits romanesques, mais les idylles deviennent aimables.

En tout cas, revoir ce film pour écrire cet article m’a donné envie de lire quelques uns de ses ouvrages, pour pouvoir encore mieux vous en parler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :