L’anglais et moi

Après avoir parlé de sexualité, je voulais revenir à un sujet quelque peu moins osé…

On va parler de langue anglaise, et de ma passion démesurée pour la culture américaine et anglaise.

Du coup, j’ai fait un peu d’anglais en CP, mais j’étais pas très bonne et j’aimais globalement pas ça : bon il faut dire que j’ai pas énormement de souvenirs de cette période : mes parents étaient sur le point de divorcer, c’était pas la joie tout ca tout ca… J’ai changée d’école et du CE2 au CM2, je n’ai fait que de l’italien, j’adorais ça, malheureusement, j’en garde très peu de souvenirs, alors que notre prof était géniale, et les cours méga intéressants.

Une fois arrivée en 6ieme,on a été plongés dans une classe bilangue anglais/allemand, en ayant pas fait d’anglais depuis 5 ans, donc ça a été un peu difficille, surtout que notre prof ne faisait que nous interogger nous,mon frère et moi pour nous faire « rattraper » notre retard, j’imagine, et au final on s’est pas mal débrouillés. Mon niveau a vraiment décollé en 4ieme parce que je parlais anglais sur Facebook notamment et que je voulais faire des progrès rapides, je me suis vraiment intéressée et du coup je suis devenue la meilleure de ma classe.

Arrivée au lycée, ma prof de seconde ne m’aimait pas beaucoup, car j’étais timide, du coup j’avais de moins bons résultats, mais je suis quand meme passée en premiere L en prenant l’option Anglais renforcé et Littérature etrangere en langue étrangere. Et là, ce fut le coup de foudre,j’ai eu un des meilleurs profs d’anglais du monde… Passionné de rock, de littérature, avec un superbe accent,j’ai beaucoup apprécié ma place de « chouchoute » et j’ai encore progressé… Je suis arrivée en terminale, et j’avais gardé les mêmes profs de langues, et je savais que malgré le fait que la philo allait compter coefficient 7, toutes mes optins d’anglais compteraient coefficient 9, donc que je pouvais me permettre d’être une brele en anglais…Du coup,j’ai eu mon bac avec 17 et 19 de moyenne en anglais, et seulement 10 en philo…

J’ai appris à aimer chacun de ses sons et sa grande musicalité, et je crois que c’est la langue que j’ai eu le plus de facilité à apprendre : j’ai fait 7 ans d’allemand entre le collège et le lycée, mais je n’ai jamais accroché, je trouvais cette langue laide, trop glutturale, sans aucune poésie, et puis j’ai essayé l’espagnol pendant 2 ans une fois à la fac, et pareil, ca ne m’intéressait pas, je me ramenais avec des 5/20,me faisant regretter l’allemand.

Du coup c’est tout naturellement, que je me suis dirigée vers une licence de langues, littératures et civilisations étrangères parcours anglais,j’ai pu travaillé sur des auteurs anglophones, lire leurs ouvrages, avoir des cours complètement en anglais sur l’histoire de la Grande Bretagne et des Etats Unis ( meme si je reste triste de ne pas en avoir eu autant sur les autres pays du Common Wealth)

Je sais aussi que c’est une immense chance de pouvoir comprendre cette langue, que ce soit quand je regarde un film, et que je n’ai pas besoin de sous titres, que je peux comprendre les blagues en VO et pas leurs sous traductions en VOST voir en VF, que je peux me la péter en mode  » non mais comment c’est mieux en VO », je peux me targuer de connaître les vraies voix des acteur.trices et pas seulement leurs voix doublées… Je peux prendre n’importe quel texte en anglais, et le traduire quasi automatiquement ( et je sais utiliser les traducteurs ou les dictionnaires, en faisant attention au contexte pour choisir la meilleure traduction), je peux me foutre de la gueule de toute personnalité publique qui parle mal anglais ( genre Francois Hollande)… Et je me rends bien compte que ce n’est pas le cas de tout le monde, bien au contraire… Beaucoup de mes ami.es ne comprennent rien à l’anglais, soit parce qu’ils ont arretés les études trop tot, soit parce que ca ne les intéressait pas,soit parce qu’iels ne la pratiquent plus.

La seule chose dont j’ai un peu honte c’est mon accent, je rêverais de savoir parler avec un bel accent américain, mais malheureusement quand je parle on dirait plus souvent une écolière française

Mon point de vue reste néanmoins partagé surtout quant aux États Unis: en effet, meme si j’adore certains aspects de leur culture, que ce soit la littérature avec Edgar Allan Poe,Jack Kerouac, Tennessee Williams,F.Scott Fitzgerald, le cinéma avec Woody Allen,Clint Eastwood,les soeurs Wachovsky,les frères Dardenne,la musique avec Bob Dylan,Bruce Springsteen,Madonna,Lady Gaga, System of A Down,Franck Sinatra,Elvis,Michael Jackson,Ray Charles,Bruce Springsteen,…

Il n’empêche que certains pans de leur société me débecte : le capitalisme libéral à outrance, le racisme,la ségrégation,Donal Trump,le patriotisme exacrebé, la guerre en Irak, en Afghanistan, en Syrie, la guerre du Vietnam,… Cette société du beau qui pense que tu n’es qu’une merde si tu n’as pas réussi à t’en sortir, et qui te laisse crever la bouche ouverte…

Quant à l’Angleterre, c’est un peu pareil, j’apprécie autant la culture, que ce soit la musique avec Amy Winehouse, les Sex Pistols, les Clash, David Bowie, Siouxsie and the Banshees, Oasis,la littérature, avec Mary Shelley,Charles Dickens,Oscar Wilde ou George Orwell, mais j’ai beaucoup de mal avec le passé colonialiste, le fait qu’ils ne veulent pas que l’Irelande du Sud soit irelandaise, et plus récemment avec le Brexit par exemple… Tout ça pour illustrer que pour le Royaume Uni et les Etats Unis, je ne déteste ni n’adore ses pays, je pense savoir faire la part des choses entre ce que j’apprécie ou non de ses pays.

Ce qui me gêne avec les langues de colonisation, c’est qu’elles font bien souvent disparaitre l’usage des dialectes et des autres langues locales, ainsi par exemple au Nigéria, si on a rendu obligatoire l’enseignement de l’anglais dans les écoles, c’est parce qu’on avait besoin de personnes aptes à devenir interpretes, enseignants ou des persones qui pourraient faire le lien entre les tribinaux de commerces locaux, puisque le commerde de denrées avait remplacé celui de la traite négriere.

Je n’ai pas réussi à trouver des chiffres mais je suppose que les choses ont du un peu se passer comme elles se sont passés en France, ou jusque dans les années 70, il était interdit de parler breton ou quelque »patois » que ce soit dans les hautes instances de l’etat et meme a l’ecole, sous peine de licenciement ou de renvoi, voir de violences physiques de la part des professeurs. Depuis leur indépendance, chaque pays décolonisé, a crée une politique de bilinguisme au pire,de multilinguisme au mieux , voir de plurilingusme, où est encouragé l’utilisation et l’apprentissage de langues locales, ainsi par exemple en Afrique du Sud, plus de 11 millions de personnes parlent le zoulou contre seulement 5 millions qui parlent anglais. On remarque aussi que certains créoles comme le bishlamar ou le tok pisin sont des dérivées de l’anglais
Sources :

https://www.cairn.info/revue-herodote-2004-4-page-91.html

https://www.persee.fr/doc/homso_0018-4306_1978_num_47_1_1953

http://www.rfi.fr/hebdo/20170526-10-langues-africaines-plus-parlees-arabe-hausa-kiswahili-amharique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_en_Afrique_du_Sud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :