Voix de femmes : Edith Piaf

J’ai décidée aujourd’hui de vous parler d’une grande dame par la voix, petite par la taille,dont j’apprécie la musique depuis son biopic sorti en 2008, ou elle est incarnée par Marion Cotillard…

Il faut bien avouer qu’avant ce film,je ne connaissais que très mal sa vie, et sa musique.Du coup, le film a permis de balayer sa vie, et de me donner un aperçu plus vaste de sa musique.

Quand j’ai vu son film, elle m’a tout de suite fait penser à ma grand-mère, car elle n’avait pas ou mal connu un de ses parents, avait vécu toute son enfance dans une certaine pauvreté, et j’ai toujours trouvée qu’elle lui ressemblait physiquement : petite, frêle, presque chétive, mais qui était une lionne à l’intérieur, une femme forte et courageuse, qui affronte les pires épreuves et continue à avancer.

Le film en lui même m’avait bouleversé, je me souviens après l’avoir vu, que je comprenais pas comment elle s’en était sortie.

Mais laissez moi vous raconter brièvement son histoire : elle née Edith Giovanna Gassion en 1915 à Paris,de Louis Gassion, contorsionniste et antipodiste, et Anette Maillard, une chanteuse de rue.

Elle passe son enfance d’abord chez sa grand-mère maternelle, qui ne s’occupe pas bien d’elle, puis son père l’emmène chez sa grand mère paternelle qui tient une maison close en Normandie.

Elle perd la vue vers quatre ans, et est emmenée par sa grand mère sur la tombe de Sainte Thérèse à Lisieux, car elle est censée guérir les enfants atteints de cécité, et il se trouve que 8 jours plus tard, elle retrouve la vue ( d’ailleurs Thérèse Martin et Edith sont cousines au 14e degré).

Puis en 1922, son père la récupère et il commence à vivre une vie de vagabonds, entre cirques itinérants et vie d’artistes de rue, et elle commence  à l’accompagner d’abord en chantant La Marseillaise, la seule chanson qu’elle connaisse.

En 1930, elle quitte son père pour chanter avec Momone, qui deviendra son amie, son alter égo et son ange maléfique, elle rencontre à cette époque son premier amour Louis, avec lequel elle aura une fille.Édith s’essaiera à des emplois classiques: bonne à tout faire et apprentie crémière, mais recommencera vite à chanter dans les rues avec Momone, mais Louis ne supportant pas qu’elle aille chanter dans les bars ou dans la rue avec sa fille sous le bras, il la reprend

.Elle meurt d’une méningite en 1935, et Edith devra se prostituer pour payer l’enterrement de sa fille.

La même année, elle se fait repérer par Louis Leplée le directeur du Gemy’s, un cabaret sur les Champs Elysées, alors qu’elle chante des airs de Fréhel, qui deviendra son père adoptif et son mentor.Grâce à lui, elle enregistre son premier disque « Les mômes de la cloche » en 1936.

Dès 1937, Raymond Asso la fait travailler pour qu’elle devienne une chanteuse professionnelle de music hall. Elle triomphera à L’Alambra, à Bobino et à l’ABC où ses chansons seront diffusées à la radio, puis au théâtre dans, une pièce Le bel Indifférent spécialement écrite pour elle par Jean Cocteau.

 

En 1944, elle se produit au Moulin Rouge, et rencontre le jeune Yves Montand, qu’elle prendra sous son aile et auquel elle apprendra les ficelles du métier. En 1945, elle est blanchie par sa secrétaire, membre de la résistance, qui témoigne du fait qu’Edith a aussi résisté auprès d’un tribunal de la Libération.

Edith-Piaf-et-Yves-Montand_width1024.jpg

Elle et Yves Montand se séparent en 1946, après avoir joué ensemble dans plusieurs films, et que Montand soit devenu lui aussi une vedette de music hall.

 

9gfa90wo.gif

C’est en 1948, alors qu’elle est en tournée à New York, qu’elle vit sa plus grande histoire d’amour avec le boxeur français Marcel Cerdan, mais malheureusement il décède en 1949 dans un accident d’avion, alors qu’il venait la rejoindre à sa demande….

Terrassée par la douleur morale, un sentiment de culpabilité, et une polyarthrite aiguë, elle plonge dans la morphine.Elle lui dédiera l’Hymne à l’amour et Mon Dieu

En 1951, Charles Aznavour devient son confident, son homme à tout faire et il lui écrit également quelques chansons comme Jezebel, en contrepartie, elle l’aidera à se lancer dans le métier.

 

En 1952, elle épouse Jacques Pills à New York, sa témoin est Marlene Dietrich.

 

021e8ec89cc9f429de3f72f086f95478.jpg

 

 

Elle divorce en 1956, puis fréquente George Moustaki, qu’elle lancera également dans la chanson, qui lui écrira Milord, une de ses plus grandes chansons

d34df1848deb301aaa85926d4e0cf456.jpg

Elle devra combattre son addiction toute sa vie, faisant une première cure de désintoxication en 1951, puis en fait une deuxième en 1955, et finit par remplacer la morphine par la cortisone, et elle sombrera dans l’alcool après la mort de Marcel Cerdan. En 1961, elle donne des concerts à l’Olympia, à l’époque menacé de fermeture pour graves problèmes financiers, elle y chante  Non, je ne regrette rien, chanson qui lui colle à la peau, écrite par plusieurs soirs, mais a du mal à bouger à cause de sa polyarthrite aiguë, et ne peut chanter que grâce à une grosse de morphine.Elle réussit à sauver la salle de la faillite

Elle meurt en 1963 d’une rupture d’anévrisme, fatiguée par les excès d’alcool de drogues et de souffrance.

Ce qui me touche chez elle, c’est toutes les souffrances qu’elle a du traversé, la mort de sa fille alors qu’elle avait tout juste 20 ans,la mort de son grand amour, sa maladie, sa soif d’aimer, et le fait qu’elle est vécue de nombreuses histoires, sans jamais se dire qu’elle avait trop souffert et qu’elle condamnait son coeur.

 

“Je sais que je devrais être raisonnable, mais quand on raisonne en amour c’est comme si on le pesait, l’amour n’a pas de limite sinon ce n’est pas de l’amour !”

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :