Mon divorce avec Mélenchon

Si vous le suivez depuis longtemps, vous saurez que je n’aime pas me coller d’étiquettes, à quelque niveau que ce soit, et encore plus en politique… Mais pour faire court, récemment, je suivais de près Mélenchon, ou au moins jusqu’à la fin de la présidentielle de l’année dernière.

J’étais une vraie fan depuis la présidentielle de 2012, à cette époque, je me disais qu’il disait tout haut tout ce que je pensais, et j’ai été ravie de voir qu’il se présentait de nouveau, plus sous le drapeau Front de Gauche/Parti de gauche, mais sous la bannière France Insoumise, et j’ai été séduite par le nom tout de suite… Comme à mon habitude, j’ai suivi le mouvement sur les réseaux sociaux, je regardais même les revues de presse et les vidéos en direct, et j’ai soûlée mon frère pour aller le voir à Lyon… Mais déjà à l’époque, le caractère sectaire de la chose me dérangeait, même si je ne le disais jamais tout haut, voir une marée humaine hurler Résistance que ce soit aux meetings, et aux manifs me hérissait un peu les poils.

J’ai lu le programme entier, et j’étais à 80% d’accord avec tout ce qu’il y avait écrit,mais comme je pensais que Poutou ou Arthaud n’avait aucune chance de gagner, je me suis dit qu’il était préférable de voter pour lui…

Mais depuis quelques temps, je me détache de plus en plus de son mouvement et de lui, et si je parle de divorce c’est bien parce que j’avais un gros crush sur lui, que ce soit physique, psychologique ou idéologique…

Du coup, je vais faire une liste non exhaustive des raisons qui font que je l’aime moins voir plus du tout :

A l’instar de Macron, lui et son mouvement avait dans leur projet  de remettre une forme de service militaire obligatoire…Je ne suis pas contre l’idée de service militaire elle même, mais contre l’idée du caractère obligatoire de la chose, parce que certains n’en ont pas besoin, ou n’en ont juste simplement pas envie…Après, je pense que ça reste une bonne chose pour les personnes qui ont envie de pouvoir passer leur permis gratuitement, avoir accès à des formations diverses et variées, ou qui auraient besoin d’un recadrage ( quoique je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure des choses à faire)

Même s’il est un des candidats les plus progressistes dans le domaine des droits LGBTI, le fait qu’il soit contre la GPA m’a beaucoup refroidi : parce qu’en soit il n’a pas forcément de légitimité à se prononcer contre, parce qu’il est pas franchement concerné, et que je trouve son argument massue  » ça revient à faire de la traite d’êtres humains » est un peu simpliste

trahison auprès des communistes aux élections législatives

Lors des élections législatives, il a refusé que les candidats communistes utilisent son image ou le nom de son mouvement sur leurs affiches, sous peine de procès, ce qui a été vécu comme une véritable trahison par le PCF qui l’a soutenu durant toute la campagne présidentielle.

Et puis je me sens de plus en plus proches des milieux anarchistes et libertaires, que les milieux de la France Insoumise,que j’ai toujours trouvé assez mou et casse pieds, et puis ils ont vraiment un côté sectaire, pas dans la façon d’adhérer, mais par son côté ou on doit avoir toute la bonne palette du parfait militant, et puis les « Résistance !Résistance  » hurlés dans les manifs ou ses meetings m’ont toujours fait flipper…

Et puis il faut bien avouer qu’il a un ego sur dimensionné, et que j’ai bien peur que sans lui le mouvement s’écroule et meurt aussi vite qu’il est apparu.

Alors même s’il est indéniablement le représentant de la quatrième force politique française, je préfère m’éloigner de son mouvement, de lui, et retourner à mes premiers amours, les milieux anar’, libertaires et féministes « radicaux »

Sources : 

L’avenir en commun, le programme officiel de la France Insoumise

Article de l’Express sur l’avis de Mélenchon vis à vis de la GPA

 

Publicités

Un commentaire sur “Mon divorce avec Mélenchon

Ajouter un commentaire

  1. Après les milieux anar et communistes ont aussi leurs petits côtés sectaires bien à eux ! Mais il y aura toujours des aspects comme ça qu’on accepte plus ou moins bien. Voire des gens chanter ensemble l’Internationale en levant le poing, au début ça crispe, on a pas le codes, on se dit au secours par où est la sortie… Puis on comprends mieux les ressorts du trucs, et ça va. Mais bon concernant la FI je dois dire que je ne les porte pas particulièrement dans mon coeur non plus aha (pas les militants eux même qui souvent sont plein d’énergie, sincères et avec qui je partage des valeurs importantes, mais la dynamique générale on va dire…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :