Catherine Fradier

Depuis mai, je travaille en tant que volontaire service civique à l’association Anagramme, qui entre autre organise tous les ans un festival autour de la littérature de polar, du roman policier et du thriller appelé « L’Echappée Noire », je vais donc écrire deux articles sur les deux auteur.trice.s qui sont invités sur le festival : Catherine Fradier et Rachid Santaki.

Catherine Fradier est une écrivaine qui vient de la région de Valence, qui avant d’être écrivaine a fait des tas d’autres métiers : réceptionniste, barmaid, fonctionnaire de police, agent de sécurité, commerciale, restauratrice, surveillante de nuit, VRP.

Elle a gagné trois prix pour ses romans : le prix SNCF du polar 2008 pour Camino 999, le grand prix de littérature policière 2006 pour La colère des enfants déchus.

Certains de ses romans sont assez engagés : deux parlent du syndrome d’Asperger, dont l’auteure est aussi atteinte. Dans ces deux romans, elle parle au travers de Sacha un enfant autiste déscolarisé qui suit sa mère sur des missions humanitaires autour du globe : il va rencontrer des enfants soldats, des enfants qui travaillent dans les usines au Bangladesh, qui sont défigurés par l’acide avec laquelle ils sont obligés de travailler.

Un autre de ses romans Le cahier de Masika parle aussi des enfants soldats au Congo, mais du point de vue d’une jeune fille, dont sa famille a été décimée et qui a été violée.

Dans La colère des enfants déchus, elle écrit à propos des réseaux pédocriminels et du fait que bien souvent la justice est frileuse à poursuivre des gens importants, pourtant impliqués dans ce genre de crimes.

Son dernier roman  Dossier Kastor amène l’enquête dans le milieu du terrorisme nucléaire, et parle du milieu écologiste radical.

Sa bibliographie est donc assez diverse, et parle de sujets divers, tous assez engagés.

Si vous souhaitez assister à une des rencontres avec Catherine Fradier, l’association en organise deux : le jeudi 11 octobre à la bibliothèque Centre Ville, et le vendredi 12 octobre à la bibliothèque de Saint Martin d’Uriage.

Pour en savoir plus :

https://www.babelio.com/auteur/Catherine-Fradier/25608

https://www.franceculture.fr/emissions/paso-doble-le-grand-entretien-de-lactualite-culturelle/catherine-fradier-nos-centrales

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s