Laurier The Fox

Voici enfin l’interview de Laurier The Fox, dessinateur engagé, porteur du projet ReconnaiTrans, qui met en images des témoignages de ce que vivent les personnes trans au quotidien. J’ai clairsemé l’interview de liens, afin que vous puissiez découvrir son univers.

Peux tu te présenter ( nom,age, métier, études,… et tout ce qui te plaira)

Laurier The Fox, 34 ans, auteur BD et illustrateur militant.
Je dessine et traite principalement de sujets politiques ou de justice sociale, comme le féminisme convergent, l’anti-racisme, les luttes LGBTIQAP+, l’antispécisme…
Je suis aussi un mec transgenre gay, fan de metal, de jeux de rôle, de jeux vidéo, de botanique et d’histoire médiévale. Mi-hobbit, mi-viking, avec des paillettes en plus.

Depuis quand dessines tu ?

Je ne vais sans doute pas paraître original…depuis tout petit. J’étais fils unique jusqu’à mes 15 ans et j’avais du mal à me faire des ami-es de mon âge, donc je passais tout mon temps à dessiner, inventer des histoires et lire.

Quelles études as tu faites ?

Après un Bac technologique, j’ai étudié à Axe Sud à Marseille. Une école de graphisme principalement à l’époque. Une fois mon BTS en poche j’ai travaillé pendant environ 1 an et demi dans un boite de pub et des années plus tard, j’ai refait une formation à l’école Pivaut de Nantes.

Pourquoi avoir stoppé ton métier de graphiste à Marseille ?

En réalité, j’ai toujours voulu faire de la BD, mais mes parents n’étaient pas très chaud à cette idée en raison de la précarité de ce métier. (ce qui est malheureusement vrai) On a passé un deal, je devais trouver des études qui mêlaient à la fois créa (pour moi) et rémunération (pour elleux). C’est comme ça que j’ai commencé à travailler en tant que graphiste. Mais je me suis rapidement rendu compte que ce n’était pas un travail pour moi. Je n’étais qu’un rouage dans la machine et comme je débutais je ne faisais pas de créa pure. Je faisais surtout de la mise en page et j’étais un exécutant. J’avais un salaire mais c’était à mille lieues de ce que je voulais faire de ma vie.

44227720_247510449266053_2086539118631714816_n.jpg

Comment t’es venu l’idée du projet « ReconnaiTrans ? »

L’idée m’est venu après avoir lu le Projet Crocodiles et devant le nombres de témoignages grandissant sur la question du sexisme grâce à désormais l’incontournable « Paye Ta Shnek  » d’Anaïs Bourdet, ainsi que tous les paye ton/ta/..etc qui ont suivis. Quand ces projets ont commencé à faire du bruit, j’ai été agréablement surpris de la majorité des réactions du public. Des personnes qui découvraient le sexisme, le harcèlement de rue, et qui prenaient enfin conscience de sa gravité. Des personnes qui se sentaient enfin touché·es par les témoignages des victimes.
Étant un homme trans, je me suis dit que c’était le moment de mettre au jour les actes, propos, violences transphobes et cissexistes que nous subissons au quotidien.
J’ai fait ce projet pour mes adelphes trans avant tout, même s’il sert également – je l’espère – d’outil pédagogique à destination des personnes cis.



Je suis le projet ReconnaiTrans, et certaines planches me sont très difficiles à lire parce que très dur. Est ce aussi difficile à dessiner ?

Oui. Clairement.
C’est pourquoi cela me demande parfois plus de temps pour pouvoir sortir une BD tous les 15 jours. Et je ne peux pas me permettre de ne pas être empathique ou de mettre de la distance. Déjà parce que je converse directement avec les témoignant-es et que j’essaie de leur apporter du soutien ou de l’aide le cas échéant. Ensuite parce que l’émotion est au centre de mon travail. Si je ne ressens pas les émotions de façon intense je ne peux pas les retranscrire
correctement.

Comment choisis tu les témoignages que tu vas mettre en images ?

Globalement je ne les choisis pas.

Je les fais tous. Jusqu’à présent je n’ai pas eu de témoignages qui me posait des problèmes éthiques/politiques….J’ai bien une anecdote cependant…Mais c’est très dur à lire je vous préviens -TW : suicide, dépression, transphobie –
En résumé j’ai reçu un jour un témoignage d’une jeune femme cisgenre ou elle me racontait qu’elle avait harcelée (en ligne) un jeune homme trans pendant ses années de lycée. Son « témoignage », très long, est d’une rare violence, il y a tous les propos qu’elle lui infligeait et elle le mégenre constamment…. Jusqu’à ce que ce dernier se suicide. Elle épanche sa conscience pour dire qu’elle se sent mal, mais elle termine son mail sur le fait qu’elle ne comprends pas les personnes trans et en disant des choses horribles comme : « pourquoi les gens s’inventent des genres ? »

Je n’ai pas pu répondre à ce mail. Il n’y avait clairement aucun remord de la part de cette fille. Tout ce qu’elle cherchait c’était une oreille pour sa pseudo culpabilité.

Participe tu à l’ExisTrans cette année ?

Non malheureusement.

J’essaierais d’y aller l’année prochaine.

Si oui en quoi est ce important pour toi ?

C’est le moment de l’année ou l’on gueule pour nos droits. Ce n’est pas une pride, même si nous sommes fier-es d’être toujours là, de nous battre, d’exister. C’est avant tout une marche politique, où nous réclamons les mêmes droits que les personnes cisgenres. Où nous réclamons la fin des discriminations à l’embauche, aux soins, aux études, au logement, la fin des violences, viols, meurtres…

Comment définirais tu ton féminisme ?

Convergent.
Le terme de « 
féminisme intersectionnel » viens de Kimberlé Crenshaw, professeure de droit, qui a théorisé le concept d’intersectionnalité et qui est afro-féministe.
L’utiliser reviendrais à faire de l’appropriation de terme spécifique à la lutte afro féministe et qui met en lumière le croisement (intersectionnalité) entre le sexisme et le racisme. Dans féminisme convergent j’entends soutenir toutes les femmes : les femmes racisées, trans, intersexes, voilées, travailleuses du sexe, bies, lesbiennes, asexuelles, handies, NeuroAtypique, grosses, prolo…et détruire les oppressions systémiques et l’hétérocisblantriarcat.

Que penses tu de la représentation des personnes queer dans le milieu de l’illustration/BD ? ( personnages, illustrateur.trice.s,…)

Qu’elle est encore pas assez présente ?
Cela commence à bouger et changer grâce aux auteurices queers qui créent et sont beaucoup plus vus et lus qu’il y a 15/10 ans (merci internet).

D’ailleurs peut tu me partager tes auteur.e.s queer préférée.e.s ?

En vrac dans les auteurices BD :Sophie Labelle (Assignée garçon), Ronnie Ritchie (Gquitie), DoodleBug Comics, Scotty boi (stc019), Charlie Genmor (Bande de déchets), Julia Kaye, ManTime comics

Comment en es tu venue à travailler pour la BD collective  » Féministes » ?

Grâce à celle qui à montée ce projet et l’a dirigé : Marie Gloris Bardiaux Vaiente.
Nous nous connaissions via les réseaux sociaux depuis quelques années et avions vraiment bien sympathisé. Un jour elle me contacta en Mp pour me proposer de participer à ce collectif et de faire 12 pages sur le sujet de la transidentité vu que j’étais concerné et que j’avais fait mon coming out professionnel plusieurs mois auparavant. Je trouvais ça formidable que pour une fois la question trans soit traité dans un livre parlant de féminisme, donc j’ai sauté sur l’occasion.

Depuis quand es tu vegan ?

Depuis 4 ans environ.

Peux tu me raconter un peu ton cheminement ?

C’est plutôt une anecdote rigolote.
J’ai toujours eu des mauvaises dents et énormément de caries alors que je n’aime pas les bonbons, ni ce qui est trop sucré. J’allais voir un énième dentiste pour un carie extrêmement violente et en discutant avec lui, il me conseilla de réduire les produits laitiers et si je pouvais, les arrêter complètement. Je n’avais pas grand chose à perdre donc j’ai essayé (sachant que je buvais 1L de lait par jour, en plus du beurre, des yaourts, fromages, glace..etc)
J’ai remarqué une baisse significative de l’apparition de mes caries (en fait c’était lié à d’autres problèmes mais passons) et donc j’ai commencé à m’intéresser un petit peu à la question du régime végétarien, puis j’ai vu des vidéos de
L214, de Jihem Doe, de Gurren vegan..etc Quand des mois plus tard j’annonçais à ce même dentiste, tout fier, que j’étais devenu vegan j’ai cru qu’il allait tomber de sa chaise ! Il était seulement contre la consommation des produits laitiers, le reste lui paraissait être du sectarisme et totalement contre indiqué pour que je reste en bonne santé hahaha.

44094736_323322184916013_6631054043277950976_n.jpg

Quels sont tes projets pour la fin de l’année 2018 et 2019 ?

Arriver à continuer les ReconnaiTrans !
J’aimerais au moins publier 50 témoignages minimum (100 dans l’idéal). J’ai dû faire une pause assez longue depuis Août, pour des questions perso de santé physique, santé mentale, de chattes trouvés.

On m’a également beaucoup demandé si j’allais en faire un livre papier. J’aimerais beaucoup et je vais d’abord chercher un-e éditeur-ice intéressé-e. Si je n’en trouve pas je passerai sans doute par un crowdfunding. Dans tous les cas, les ReconnaiTrans resterons en ligne gratuitement.

J’aimerais parallèlement avancer sur mes projets personnels (webcomics queer fantastiques, BD de plus de 100 pages : http://projetresonancebleue.tumblr.com/, BD jeunesse : http://fibres-noires.blogspot.com/search/label/Projet%20CM..)


Et pour finir je vais également ouvrir une page Utip/Patreon car je créé mes webcomics militants bénévolement et que j’ai besoin de pouvoir manger et payer mon loyer.

Vous pouvez le suivre sur Facebook et Twitter

Si vous souhaitez le soutenir, c’est par icihttps://liberapay.com/LaurierTheFox/

Son shop, c’est par ici : http://laurierthefox.tictail.com/

Le projet ReconnaiTrans

Le projet Féministes

img_5031

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s