Freddie Mercury

Ce lundi, en fin d’après midi, je suis allée voir Bohemian Rhapsody, le biopic sur le groupe Queen et sur son chanteur emblématique : Freddie Mercury.

J’ai découvert Queen en m’intéressant à Lady Gaga, en effet elle tira son nom de scène d’une des chansons de Queen : Radio Gaga. Ce n’était pas le genre de musique qu’on écoutait chez mes parents, mais j’ai tout de suite été fasciné par le personnage, et même si je ne connais que les tubes, j’estime apprécier vraiment leur musique, que ce soit celle qu’il a fait avec Queen ou en solo.

Je pensais vous en faire une critique, mais je pense qu’on va mélanger un peu les genres cette fois. Du coup, j’ai trouvée le film assez intéressant, connaissant mal le personnage, ça m’a donné envie d’écrire sur lui… J’ai trouvée la performance de Rami Malek très intéressante, même s’il me semble qu’il jouait un peu trop les divas, par rapport à l’image dont je me faisais de lui…Mais en tout cas voir sa fragilité derrière son effervescence, le fait qu’il ait beaucoup souffert de la solitude toute sa vie durant, car contrairement aux autres membres du groupe, lui n’avait ni femme ni enfants, même pas de vrais amis, seulement des parasites qui tournoyaient autour de lui , juste parce qu’il était célèbre.

Ce n’est qu’en trouvant Jim Hotton, l’homme qui le suivra jusqu’à la fin de sa vie, qu’il connaîtra un peu d’apaisement.

Mais au delà du film, laissez moi vous raconter son histoire…

Farrokh Bulsara, alias Freddie Mercury  nait a Zanzibar, le 5 septembre 1946, dans une famille d’origine indienne, qui a fui l’Inde à cause des percussions vécues par les personnes de la communauté Parsi, de religion zoroastrienne.

A l’âge de 7 ans, ses parents l’envoient poursuivre ses études en Inde chez sa grand mère.Il suivra ses cours dans un internat, la St Peter’s Boys School, à 380 km de Bombay. Ses résultats seront très bons, surtout en sport et en musique

Au vu de ses résultats en musique, le directeur de l’école écrira une lettre à ses parents pour leur suggérer de payer des études de musique à leur fils, ils acceptent, et il commence à prendre des cours de piano, puis rejoindra la chorale de l’école, et participera aux productions théâtrales.

C’est en 1958, qu’il intègre son premier groupe The Hectics en tant que pianiste, et acquiert son surnom de Freddie.Il progressera vite au piano et entrera en 1962 à la St Mary’s High School de Mazagon

Ils retournent provisoirement à Zanzibar, mais en 1964, la révolution de Zanzibar, qui chasse le pouvoir en place et crée la Tanzanie, les force à partir pour le Royaume Uni.

Ils s’installent à Feltham juste à coté de l’aéroport d’Heathrow, Freddie se décide pour des études artistiques, et travaillera comme bagagiste à l’aéroport.

C’est à cette époque qu’il découvre, entre autres Jimi Hendrix, John Lennon et les Beatles, ainsi que Liza Minelli, dont les performances l’impressionne beaucoup, et enfin Elvis Presley, dont Queen reprendra parfois certains titres, et lui dédira une chanson Crazy little thing called Love.

Lorsqu’il travaille, il dit qu’il est un musicien qui vient passer le temps, au regard de la finesse de ses mains, ses collègues le croit et lui épargne les taches les plus ingrates

En 1966, il part pour Londres car il  est admis au Ealing Art College, et commence des études d’illustration graphique, et s’installe dans le quartier de Kensington.

A cette époque, Freddie a dans l’idée de créer,une ligne de vêtements et de bandes dessinés pour des petits journaux londoniens.

A Ealing, il faut plusieurs rencontres qui vont changer sa vie : une première foi,s il essaie de rejoindre Smile, mais ne sera pas accepter, néanmoins il suivra le groupe de près. Mais il fait la connaissance en août 1969, après avoir eu son diplôme d’Ibex, un groupe originaire de Liverpool et c’est avec eux qu’il fera sa toute première apparition publique en tant que chanteur, le 23 aout 1969

Ibex et Smile vivent ensemble dans des tout petits appartements, dorment à même le sol et travaillent à leur musique.Pour survivre, ils achètent et vendent des vêtements sur le Kensington Market.

La dernière apparition d’Ibex se déroule le 9 septembre 1969 dans  un  club de Liverpool, une légende veut que Smile jouaient dans la même ville, ils les auraient rejoint pour jouer ensemble, mais plus rien ne le prouve.

Ibex change de nom et devient Wreckage, c’est aussi le moment ou le batteur quitte la formation, ce qui fait que c’est maintenant Freddie qui écrit toutes les chansons. Le groupe tourne peu, mais une performance restera mémorable : alors qu’ils jouaient dans le compté de Cheshire, le pied de micro de Freddie ne voulant pas tenir à la bonne hauteur, il le dévisse, pour garder seulement la partie supérieure, et l’inclura dans son jeu de scène, ce qui en deviendra un élément marquant.

Le groupe se sépare à cause du manque d’activité, et Freddie répond à une annonce de Sour Milk Sea, un quatuor professionnel, où là, le rythme des concerts est bien plus important puisqu’ils jouent trois fois par semaine

Malgré tout, l’arrivée de Freddie, qui est vu comme créatif mais dominateur, crée la zizanie au sein du groupe, tant et si bien que deux des membres fondateurs se brouillent. C’est la fin de Sour Milk Sea, mais pas la fin de la carrière de Freddie, puisqu’il suit toujours de près Smile.

En 1970, Smile signe avec le label Mercury Records, qui offre un enregistrement de trois morceaux au groupe, puis trois autres, mais ils ne seront pas exploités commercialement. Tim Staffell se lasse, quitte Smile, et propose à Freddie de le remplacer au chant.Il accepte, et décide sans laisser le choix aux autres de changer le nom en novembre 1970, puis décide de prendre le pseudo de Freddie Mercury après avoir composé My Fairy King qui parle d’une Mother Mercury.

Le groupe autour de 1975

Freddie s’installe avec Marie Austin en 1970, et même s’ils se séparent dans les années 70, ils resteront très proches

En 1972, il dessine le logo du groupe : un Q majuscule, entouré des quatre signes zodiacaux des membres.

Puis en 1973, le producteur des Beach Boys, Robin Cable, leur propose d’enregistrer I can hear music, qu’il a écrit; le disque ne sort qu’en 1973, un mois après le premier disque de Queen, mais il décidera de le sortir sous le nom de Larry Lurex pour ne pas porter préjudice à la notoriété de Queen, et il conviera les autres membres à apporter leur contribution

En 1974, il décide de révéler son homosexualité, ce qui fera scandale à l’époque. Son coté provocant et iconoclaste feront partie de son image

Les premiers albums sont bien accueillis par la critique, et le succès commercial vient assez vite. Malgré cela, Freddie envisage de créer dans des styles hors du rock : en 1975 il réussit avec A night at the opera, qui offre à Queen une notoriété mondiale, le morceau Bohemian Rhapsody devient, au fil des années, l’emblème de la créativité de Queen et surtout de son chanteur : ils deviennent un groupe avant gardiste du clip, dont Freddie fera un réel moyen d’expression artistique, plus qu’un outil commercial.

Vers la fin des années 70, bien que Queen reçoive toujours un succès commercial, ils reçoivent également  de vives critiques de la part de magazines tels que le New Musical Express et Rolling Stone, en effet la plupart des critiques sont séduits par le mouvement punk, et reprochent à Queen d’être sur-produits.

Au début des années 80, il se coupera les cheveux et laissera pousser sa moustache, suivant la mode « nouveau clone » lancé par certains homosexuels.

En 1982, Queen annoncera que la prochaine tournée n’aura lieu que l’année suivante.En effet, Mercury, souhaite composer un album personnel et s’envole pour Munich. Il rencontre Giorgio Moroder, qui souhaite ressortir une version plus moderne de Metropolis de Fritz Lang, en colorisant les images et en y ajoutant une musique plus moderne.

Mercury sortira son premier single à cette occasion Love kills en 1984

Il rencontrera Montserrat Caballé en mai 1983, après avoir assisté à une représentation d’opéra, se dira profondément impressionné par sa prestation, et l’idée d’un album en duo germera, et se réalisera quelques années plus tard.

Après ces expériences solo, Queen reprend les tournées mondiales, et établit plusieurs records d’audience.D’ailleurs leur prestation au Live Aid en 1985 est saluée comme  » la plus grande performance live de tous les temps »

La même année il collabore à l’écriture de Time, une comédie musicale, puis sort Mr Bad Guy, son premier album solo, qu’il a lui même jugé comme n’étant pas son meilleur.Personnellement, je l’ai découvert en écrivant cet article et j’adore l’album, surtout la chanson titre :

La même année, il s’installe avec Jim Hutton, son dernier partenaire : ils vivent entre Londres et Montreux, ou Mercury possede une maison et un studio d’enregistrement.

1986 est une année très importante pour le groupe, puisqu’ils collectionnent les succès : A kind of magic, un album, composé pour illustrer le film Highlander, l’album sera un succès commercial.Puis Queen se lance dans une tournée européenne, qui sera leur dernière, puisque la maladie de Freddie l’empêchera de retenter ce genre d’expériences.Néanmoins, il pourra donner un concert près de chez eux : le fameux Live at Wembley : les billets pour les deux soirs se vendent en deux jours alors qu’on leur avait prédit un échec. Ces deux concerts fixent à jamais l’exubérance de Mercury, qui finit avec un manteau écarlate bordé d’hermine, et coiffé d’une réplique de la couronne britannique, le tout sur l’hymne britannique,God save the queen

En 1987, Freddie sort The Great Pretender une reprise de The Platters, dans le clip, il recrée ses prestations vidéos de chansons de Queen et de ses chansons solo, et c’est lors du tournage qu’il se coupe sa moustache. C’est à ce moment qu’il découvre que le mal qui le ronge depuis quelques années se trouve être le Sida.

En 1988, sort Barcelona, l’album qui concrétise son reve de se rapprocher de l’opéra et de travailler avec la soprano Montserrat Caballé

Il se sait malade du Sida, et condamné des 1987, mais ça ne l’empêchera pas d’être encore productif jusqu’à sa mort : il composera A winter’s Tale, évoquant la région de Montreux, l’album Innuendo, dont sont tirés I’m going slightly mad,Headlong,These are the days of our lives, et enfin The show must go on, qui se veut un genre de testament pour ses fans. Sa derniere apparition publique sera pour les British Awards, ou Queen recevra la récompense de « meilleur groupe de rock des années 80 »

Il annonce à la presse le 23 novembre 1991, par le biais de son médecin personnel qu’il est atteint du VIH, par ce message qu’il a écrit :

À la suite d’importantes conjectures parues dans la presse ces deux dernières semaines, je souhaite confirmer que j’ai été testé positif au VIH et que je suis atteint du SIDA. J’ai jugé correct de garder secrète cette information jusqu’à ce jour afin de préserver la vie privée de mon entourage. Cependant, l’heure est venue pour mes amis et fans de par le monde de savoir la vérité et j’espère que tout le monde se joindra à mes médecins et leurs collègues du monde entier dans leur combat contre cette terrible maladie. Ma vie privée a toujours été très importante à mes yeux et je suis connu pour ne donner que rarement des interviews. Comprenez, s’il vous plaît, que cette politique est encore à l’ordre du jour

Il s’éteindra le lendemain, le 24 novembre 1991, d’une pneumonie.Il aura des obsèques de tradition zoroastrienne, léguera 500 000 livres chacun à Jim Hutton, son assistant personnel, et à son cuisinier, 100 000 à son chauffeur.A Mary, il léguera la moitié de sa fortune, sa maison à Kensington, et un pourcentage sur les futures ventes, l’autre moitié est légué à ses parents et à sa sœur.

J’ai eu beaucoup de mal à écrire cet article, parce que Queen et Freddie Mercury ont une résonance particulière pour moi : je pense qu’il est mort trop tôt et qu’il aurait encore pu accomplir de belles choses, des gens de talents comme lui manque sérieusement à l’industrie musicale moderne.

J’ai aussi été touché par le biopic, surtout parce qu’on y voit que malgré qu’il soit entouré il souffrait beaucoup de la solitude, et c’est vraiment quelque chose qui me parle.

Pour finir, je vous met la chanson de Queen que je pense être la plus belle, la plus triste et la plus puissante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s