Amanda Palmer

En ce moment, je traine beaucoup plus sur Twitter que sur Facebook, c’est donc tout naturellement que j’ai demandé sur ce réseau social si des gens pouvaient me conseiller des femmes sur qui écrire un article. Et un de mes contacts m’a conseillée d’écrire sur cette dame !

J’ai aussi décidée de supprimer la catégorie Voix de femmes, dans le sens où le terme me semble assez transphobe, du coup tous les anciens Voix de femmes seront rangées dans la catégorie « Personnalités » et ce sera beaucoup mieux.

Amanda Fucking Palmer née Amanda Mackinnon Gaiman Palmer le 30 avril 1976, à New York, est une auteure compositrice interprete américaine. Même si elle est née à New York, elle a passée le plus clair de son enfance à Lexigton dans le Massachusetts, elle compose de la musique depuis ses 13 ans.Elle a d’abord été artiste de rue, posait comme modèle nue pour arrondir ses fins de mois, lorsqu’elle était femme statue, elle se déguisait en femme de mariée de 8 pieds de haut.

Plus tard, elle créera son label « 8 Ft Records » en hommage à cette période révolue.

Passionée par The Cure, mais surtout par The Legendary Pink Dots, elle les suivaient sur leur babillard éléctronique Cloud Zero depuis 1993, et se lie avec les autres membres du babillard qui habitaient aux alentours de Boston.

En 1995, elle héberge le groupe dans la maison de ses parents, et Edward Ka-Spel écoute une de ses première démos, il lui dira  » tu sais Amanda, j’écoute beaucoup de merdes,des gens nous refilent tout le temps des cassettes. Et tu es vraiment, vraiment très douée. Ton son est bon. J’espère que tu en feras quelque chose ».

En 1997, alors qu’elle étudie à Cologne en Allemagne, elle embarqua sur la tournée des Dots, et s’occupera du stand du groupe lors de leurs concerts.

De 2000 à 2008, Palmer crée avec le batteur Brian Viglione, le groupe de « cabaret punk brechtien » The Dresden Dolls, qui les fait connaitre du grand public.

En marge de son groupe, elle se lance dans le projet multiformes Who killed Amada Palmer, une référence directe à l’épisode pilote de Qui a tué Laura Palmer ? de Twin Peaks.

Elle sortira un album de 12 titres, mais comme le livret lui semblait trop limité pour mettre en scène sa propre mort, elle sortira en juillet 2009 un livre illustré de  photos de son cadavre

 

Fin 2008, après la sortie de son clip Leeds United, elle défraie la chronique car elle écrit sur son blog que son label a voulu couper des plans de son ventre au montage parce qu’ils la jugeaient trop grosses.

Ça a déclenché les foudres de ses fans, qui se sont empressés d’envoyés des photos de leur ventre au label et ont crées le site ReBellyon

 
En février 2009, elle fait part d’un courriel qu’elle a reçue de son label qui lui explique qu’aucune chaîne de télé britannique ne passera Oasis, car ils jugent qu’il prend à la légère le viol, ma religion et l’avortement…Le morceau raconte l’histoire d’une ado violée lors d’une soirée trop arrosée, qui choisit d’avorter, mais dit n’en avoir rien à faire car Oasis, son groupe préféré a répondu à sa lettre…La chanson est chantée de façon enjouée et l’ambiance du clip est délibérément festive…La chanteuse dénonce le fait que pour parler du viol on ne peut que pleurer et utiliser des violons larmoyants, mais que chacun a sa facon de guérir d’un traumatisme
 

Au moment de la polémique Oasis, elle annonce avoir eu recours à une IVG à 17 ans et qu’elle avait été violée à 20 ans par une connaissance.

 

En 2009, elle met sur pied le Shadowbox collective, toujours actif pour monter des pièces de théâtre.

En 2010, Brian Viglione et elle repartent en tournée pour fêter les dix ans des Dresden Dolls.

 

Jason Webley, un artiste qu’elle a rencontré quand elle était artiste de rue, et elle collaborent sur le projet Evelyn et Evelyn un duo de sœurs jumelles et siamoises. Iels sortiront un disque en 2010 Evelyn  Evelyn ( après avoir sorti un maxi en 2007 Elephant Elephant)

 

En juillet 2010, elle met en ligne à prix libre ( à aprtir de 86 centimes pour pouvoir payer les droits à Radiohead) Amanda Palmer Performs the Popular Hits of Radiohead on Her Magical Ukulele. 

Depuis le début de sa carrière solo, elle se définit comme une cyberartiste qui utilise les réseaux sociaux, son blog,les forums et les plateformes musicales pour se libérer du carcan de l’industrie musicale et construire une vraie relation avec ses fans.De plus elle encourage le partage de sa musique qui est sous licence Creative commons

Elle se fiance avec Neil Gaiman en 2010, puis organise une cérémonie de mariage surprise pour les 50 ans de Neil, en remettant sa robe de mariée qu’elle utilisait lorsqu’elle faisait la femme statue.

En décembre 2010, elle écrire Map of tasmania, une chanson qui illustre l’anecdote que la Tasmanie ressemble à une toison féminine, contre la norme sociétale de l’épilation, qui « fait passer les filles qui se rasent pour des gamines de huit ans’

 

Puis en mai 2012, elle lance une levée de fonds via Kickstarter afin de financer son album Theater is evil ( mais récoltera plus d’un million de dollars)

En juillet 2016, elle sortira un album de reprises avec son père, intitulé You got me singin ( chanson de Leonard Cohen), qui est financé par Patreon.

 

Coté vie personnelle,elle se dit bisexuelle et dira à ce sujet : 

Je suis bisexuelle, mais c’est pas le genre de truc qui occupe mes pensées. J’ai couché avec des filles, j’ai couché avec des mecs, alors j’imagine que c’est comme ça que ça s’appelle, je ne suis pas contre l’utilisation d’étiquettes pour nous simplifier la vie21.

Elle parle bien le francais, et reprend Ne me quitte pas et Amsterdam de Jacques Brel.

 

Si j’ai choisi de vous parler d’elle, c’est parce que je la trouve très intéressante. Comme vous le savez, j’apprécie beaucoup les personnes ayant vécues des épreuves, mais qui malgré tout en tire une énorme créativité.Je trouve qu’elle s’éclate, qu’elle fait ce qu’elle veut, dispose d’une grande liberté, sans avoir besoin de grosse maison de disques.
C’est le genre d’artiste que j’apprécie et qui me donne envie de me lancer… J’aime les femmes qui disent merde aux diktats et qui s’amusent de leur liberté.

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Amanda Palmer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s