Janis Joplin

J’ai décidée de vous parler de Janis Joplin, après avoir vu un documentaire sur elle, sur Arte, qui s’appelle « Janis »… Je connaissais mal sa vie, et encore moins sa musique…Ma mère a toujours été fan d’elle, mais j’avais jamais pris le temps de m’intéresser vraiment, même si j’ai toujours apprécié sa voix.

Elle nait dans une petite ville du Texas, Port Arthur, elle est la fille de Dorothy et de Seth Joplin, elle a un petit frère, et une petite soeur, et grandit en écoutant du blues comme Bettie Smith, Odetta ou Big Mama Thornton. Plus tard, elle chantera dans la chorale locale.Au lycée, elle n’y ira pas beaucoup, parce qu’elle se sent rejetée « J’étais une inadaptée. Je lisais, je peignais, je n’avais pas la haine des nègres. »

Elle était plus attirée par la peinture au début, mais c’est au lycée qu’elle commence à chanter du blues et du folk avec des copains. Elle entre à l’université du Texas en 1960, mais n’obtiendra aucun diplôme, durant son cours passage elle sera élue « garçon le plus laid du campus », et elle se sentira très humiliée, et en gardera un souvenir amer.
Elle continue néanmoins à cultiver un comportement rebelle et libérée, mêlant ses idoles féminines du blues et style vestimentaire de la Beat génération

 

Elle quittera le Texas une première fois pour San Francisco en 1963, elle y chante le soir même, puis se produira dans les bars de la ville.

Elle entame une relation amoureuse avec Jae Whitaker, mais se met à fréquenter en 1964, Linda Gottfried, qui la pousse à augmenter sa consommation de drogues, ce qui sera la cause de leur séparation : elle est dépendante aux amphétamines et consomme occasionnellement de l’héroïne. Elle se met à boire énormément, et surtout du Southern Comfort une liqueur à base de whisky bourbon.

Sur scène, elle affiche une attitude agressive, à l’opposé de sa vraie personnalité.En effet, Janis était très rationnelle, timide, sensible et très dévouée à sa famille. Il n’empêche, qu’étant flambeuse et bisexuelle, elle eut beaucoup de relations d’un soir avec Jimi Hnedrix,Leonard Cohen ( qui lui a écrit Chelsa Hotel No.2), Jim Morrison,Eric Clapton, et de nombreuses jeunes filles.

 

Début 1965, ses amis remarquent qu’elle est devenue très maigre à cause de sa consommation de drogues, ils font donc une collecte pour lui payer le billet de retour pour Port Arthur, ou elle changera, pour un temps au moins, son mode de vie.

 
En 1966, elle se fait repérer par le Big Brother and the Holding, grâce à sa voix.Elle retourne donc à San Franciso, ou elle commencera à jouer avec le groupe. Sa première prestation se déroule à l’Avalon Ballroom. Puis en juillet, ils déménagent tous dans une maison à Lagunitas en Californie, et vivent en communauté.

 

Fin août de cette année là, ils signent avec Mainstream Records, et Joplin retombe dans l’alcool. Ils enregistrent dans un studio de Chicago, mais le proprio du label refusera de leur payer le billet retour pour San Franciso, quatre d’entre eux partent donc pour Lagunitas en voiture avec peu d’argent.

En 1967, le groupe jouera au Mantra Rock Dance, un festival organisé à l’Avalon Ballroom par le temple Hare Krishna de San Francisco. Ils y participent avec  Bhaktivedanta Swami, le fondateur du Hara Krishna et Grateful Dead entre autres.

Mais le premier grand succès du groupe se déroule lors du festival de Monterey en juin 1967, où ils jouent une version de Ball and Chain de Big Mama Thorton.

Leur premier album Big Brother and the Holding Company sort en août 1967, il contient quatre titres remarques : Down on me, Bye Bye Baby, Call on Me, et Coo Coo.

 

Ils joueront sur la côte est, d’abord à Philadelphie puis à New York, dont une date pour le concert Wake for Martin Luther King Jr.

Sur le second album, Joplin a un plus grand rôle dans l’arrangement et la production des morceaux : elle est la première personne à entrer dans le studio et la dernière à le quitter. Cheap Thrills, sortira le 12 août 1968, et Piece of my heart et Summer Time deviennent vite des tubes. Il est classé  huit semaines en première place du Billboard 200.

 

 

Mais après une série de concerts, elle décide de quitter Big Brother, et forme un nouveau groupe le Kozmic Blues Band, qui est davantage influencé par Otis Reddings et The Bar Kays.

Ils ont un son plus orienté blues, funk, soul et pop, que la plupart des groupes de rock psychédélique de l’époque.

Début 1969, elle consomme au moins 200 dollars d’héroine par jour, mais elle arrive à enregistrer I got dem ol’ Kozmic blues again mama ! Elle part en tournée en Europe, notamment à Francfort où le concert est enregistré et retransmis dans les salles de cinéma.  Il est considéré comme l’un des meilleurs qu’elle ait fait.

Avec ce groupe, elle participera à de nombreuses émissions de télé comme celle de Tom Jones, où elle y chantera en duo avec lui Little girl blue et Raise your hand.Ou dans The Dick Cavett Show, où elle chantera Try ( just a little bit harder), et To Love Somebody, et revelera ne pas avoir apprécier la tournée en Europe car le public est tendu et ne se lâche pas, et qu’elle est fan de Tina Turner ( elles ont joués une fois ensemble au Madison Square Garden)

L’album I Got Dem Ol’ Kozmic Blues Again Mama! devient disque d’or, mais n’atteint pas la réussite de Cheap Thrills, et les critiques sont mitigés.

 

Tout au long de l’année 1969, Janis enchaîne les tournées en Amérique et en Europe, apparaissant notamment à Woodstock. Paniquée par la foule, et devant attendre dix heures avant de chanter, elle consommera beaucoup de drogues et d’alcool. Au moment où elle entre sur scène, elle est bourrée et défoncée, mais elle s’en sort bien puisque le public l’acclame pour deux rappels.

Mais elle sera mécontente de sa performance et refusera d’apparaitre sur le film ( mais le director’s cut sorti en 1994 comprend son interprétation de Work Me Lord)

Quatre mois plus tard, au Madison Square Garden elle a de nouveau des problèmes de drogues et d’alcool, tant et si bien qu’elle racontera qu’elle voyait que le public la regardait en se demandant  » va t’elle y arriver ? », et dira qu’elle se sent plus à l’aise dans les petites salles de la contre culture de San Francisco.

Mais fin 1969, le Kozmic Band se sépare. Elle part en vacances au Brésil avec Linda Gravenites, arrête sa consommation de drogues et d’alcool, et rencontre David Niehaus, un touriste américain qui voyage à travers le monde.Mais des qu’elle rentre aux Etats Unis, elle plonge de nouveau, et ils se séparent, car Niehaus ne tolère pas le fait qu’elle se lance dans une relation amoureuse avec Peggy Caserta, et qu’elle ne veuille pas voyager avec lui.

 

Elle forme un nouveau groupe le Full Tilt Boogie Band, composé presque exclusivement de jeunes musiciens canadiens, comprend un orgue. Elle se sent plus impliquée dans ce groupe, et ils commencent à tourner en mai 1970. C’est à partir de cette période qu’elle commence à porter des boas de plumes multicolores dans les cheveux, et déclarera qu’elle a arrêtée la drogue mais boit plus.

Du 28 juin au 4 juillet 1970, elle part rejoindre la tournée du Festival Express à travers le Canada, avec Buddy Guy, Rick Dankon Ten Years After, Grateful Dead. Tout au long de ce voyage, ils improvisent tous ensemble.Ses performances sont considérées comme les meilleures de sa carrière.

A l’automne 1970, elle enregistre Pearl, un album avec le Full Tilt Band,  mais le lendemain de l’enregistrement de Me and Bobby Mc Gee, elle est retrouvée morte d’une overdose d’héroine, deux semaines après Jimi Hendrix : ses derniers enregistrements sont Mercedes Benz, et une chanson pour l’anniversaire de John Lennon.

Elle est incinérée, et ses cendres sont dispersées dans l’océan Pacifique.

L’album Pearl sort six semaines après sa mort

Si j’apprécie tant cette artiste, c’est pour sa voix d’abord, qui me donne des frissons. Par exemple, Summertime me donne la chair de poule à chaque fois que je l’écoute. Mais aussi parce qu’elle a toujours voulue qu’on la reconnaisse à sa juste valeur, qu’elle a été mal aimée, elle avait besoin d’attention et de reconnaissance, et ce sont des choses qui me parlent, même si je n’ai évidemment pas son talent. Et parce qu’elle est partie trop tôt, et quand dans son cas, c’est presque bête qu’elle soit morte d’une overdose, alors qu’elle avait arrêtée.

 

 


Sources :

Page Wikipedia sur Janis Joplin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s