Raphael Alyster Chaix

Aujourd’hui, on innove dans le format puisque j’ai effectué ma première interview vidéo … C’est mon frère qui s’est prêté au jeu, et ca m’a vraiment aidé de devoir poser des questions à une personne que je connaissais personnellement… Comme vous pourrez le voir, je suis pas forcément très à l’aise devant une caméra, mais je pense que je vais retenter l’expérience, afin de m’améliorer, et être plus à l’aise devant une caméra.

Voici la première partie :

Voici la deuxième partie :

 

Et la troisième partie :

 

Voici la transcription écrite :

Aujourd’hui on se retrouve pour interviewer mon frère…. Le voilà ( il arrive)

Du coup la première question : peux tu te présenter ( prénom, études, pronoms) ?

D’une voix robotique : bonjour je m’appelle Raphael, je fais partie de l’association RITA (Ressort Intersexe et trans en action)

Plus sérieusement, je m’appelle Raphael, j’ai 23 ans, je fais des études à la fac en Sciences du Langage, et mes pronoms c’est il, et je m’accorde au masculin,

En deuxième question, j’aimerais que tu me dises quel chemin tu aimerais que ta transition prenne

Aussi droit que le sens de l’humour ! Et bien j’aimerais bien qu’il prenne mon chemin, et que ce ne soit pas instauré par une instance qui s’appelle la SoFect… Quel chemin ? Le plus heureux possible

Je sais pas quoi te répondre d’autre … Tu veux que je me fasse opérer de la bite ?(rires)

Non justement, c’était pour éviter ce genre de questions déplacées, et du coup j’ai essayé de la poser de façon un peu poétique

Du coup, troisième question : est ce que tu te considères comme une personne alternative ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?

Et bien, j’ai envie de te répondre quelque chose d’un peu philosophique…Alternatif, oui, dans notre société binaire, complètement, mais je dirais que j’a i une personnalité alternative, mais mon look est plutôt basique, parce que je ne sais pas faire,,, Du coup je dirais que je suis une personne alternative à la binarité du monde

Du coup, même question pour féministe, et je rajouterais qu’est ce que tu comprends dans féminisme ou féministe?

Je dirais que je suis féministe parce que petit un avant j’étais une fille et je le revendique, petit deux en étant une femme, j’ai vécue des oppressions et de l’homophobie. Et du coup, oui, je suis féministe parce que c’est pas parce que je vais dans le camp adverse comme disent les TERFs ( Trans exclusionary radical feminists), et pas que. J’ai vécu, j’ai subi ces discriminations

Et du coup, pour moi le féminisme c’est un mouvement politique avec plusieurs définitions, avec plusieurs points d’attaques, qui se définit comme chercher à mettre à égalité les droits des femmes et les droits des hommes… Moi je dirais que je suis féministe mais si vous voulez, la question des droits, déjà ça me perturbe parce que pour moi une personne n’a pas à dire ce que tu dois ou peux faire, mais que c’est à toi de te raisonner…Du coup, je suis féministe, et plutôt un féminisme plus loin….Oui c’est bien qu’on est l’avortement et que les femmes se battent pour le garder,,, C’était un mauvais exemple. En gros, je comprends pas, pourquoi eux seraient légitimes à nous gouverner, à nous dire ce qu’on peut faire alors que c’est nous qui vivons notre vie. Je suis féministe dans le principe parce que je veux que tout le monde soit égal.e.aux , dans le meilleur

Pour reprendre ton idée de plus loin, comment tu te vois dans cinq ans ?

Vivant ! Ça vous a peut être fait rire mais c’est pas anodin que j’ai dit ça parce qu’il y a beaucoup de personnes trans qui se suicident tu vois…Du coup, j’espère que je serais vivant, et qu’on ne m’aura pas tué…Sinon, dans cinq ans, je me vois prof de français à la fac pour les personnes qui viennent de pays non francophones et qui ont besoin d’apprendre le français.

Du coup pour rebondir la dessus, quels sont tes rêves, tes ambitions ?

Mes rêves, ce serait que tout le monde court tout nu dans les champs et que les licornes existent MAIS pour être plus tangible, je dirais que mon rêve ce serait qu’on soit tous.tes accepté.e.s (enfin pas les fafs, les homophobes, on peut s’en passer), mais en tout cas que notre société soit une société plus équitable, comme le commerce ! ( rires)

J’ avais aussi envie de te poser une question sur ton ressenti personnel, qu’est ce que tu ressens quand on te mérinomme ( ne pas utiliser le ou les prénoms qu’une personne a choisie) ou qu’on te mégenre ( ne pas utiliser les bons pronoms et les bons accords) ?

Ça fait tellement longtemps que je ne me souviens plus bien, mais en tout cas mérinommer à part ma mère, personne ne l’a fait, je crois, enfin si des potes mais y’a longtemps.Et quand on me mégenre, c’est à dire que c’est un peu compliqué là, ou alors c’est que la personne a oublié ses lunettes… Pour ma mère, ça m’énervait même si je crois qu’elle faisait pas exprès et qu’elle avait besoin d’un temps d’adaptation…Et sinon, les gens dans la rue, j’ai plutôt envie de les tuer…Evidemment, je ne les tuerais pas, mais ça donne envie de les frapper.

Du coup, j’ai écrit la question suivante ; qu’est ce que tu aimerais voir évoluer dans les conditions de vie des personnes trans ?

Ben tout ! Les conditions de détention, bon déjà la prison est un problème pour moi mais s’il doit y avoir prison, les conditions de détention de tout le monde, mais surtout des personnes trans. Le fait que tu sois pas obligé de voir un psy qui te valide en tant que personne trans , pour moi il n’y a que toi qui peut te dire que t’es « légitime », j’aimerais que les opérations soient soit moins chères soit mieux remboursées, soit les deux, parce qu’il y a plein d’opérations pratiquées sur des cis beaucoup plus coûteuses et dangereuses qui sont mieux remboursées, alors pourquoi pas celles la…Parce qu’elles sont pas bien compliquées à réaliser, enfin ça dépend des quelles on est bien d’accord, mais même rembourser c’est pas ça qui va faire un trou dans la Sécu…Et puis on a pas choisi ! Dieu, il avait qu’a nous faire correctement…Psst Dieu existe pas !

Et qu’on arrête la période de vie réelle à la SoFect, c’est un moment ou les personnes trans sont livrées à elles mêmes sans hormones, sans pouvoir se raser, de six à dix huit mois, ou elles doivent vivre dans le genre duquel ils ou elles se définissent, par exemple moi j’aurais dû vivre dans un corps de garçon, sans accès à des hormones, sans binder (sous-vêtement permettant de compresser la poitrine pour les Ft*)

Pendant ces périodes là, plein de gens essaient de se suicider et les autres réussissent

Donc j’aimerais que ce soit supprimé.Aussi que les thérapies de conversion ( les joyeux camps aux Etats Unis ou on veut soigner l’homosexualité et le « transsexualisme » par la prière et la dévotion), aussi même si ça existe pas en France . Et j’aimerais qu’on soit visibles, et visibles pour les bonnes personnes

Es tu engagé dans des associations, si oui lesquels, présente les ?

Je suis co-fondateur avec d’autres gens d’une association basée à Grenoble, qui s’appelle RITA ( Ressort Intersexe et Trans en Action). On est 4 à faire bouger le truc, on a deux permanences par mois : c’est le deuxième mercredi de chaque mois au Planning Familial de Grenoble de 16h à 18h, et le quatrième mardi de chaque mois au Centre LGBTI de Grenoble de 20h à 21h30, et on a aussi une permanence par trimestre destiné aux proches, ou on invite les personnes trans à ne pas aller, car les propos tenus peuvent être difficile et très durs, car les proches profitent de cet espace pour poser toutes les questions qu’ils n’oseraient pas poser si les concerné.e.s étaient là…On fait aussi des soirées, on organise tous les ans un petit rassemblement pour le TdoR ( Trans day of Remembrance, date ou on se rappelle de toutes les personnes trans assassinées dans le monde), on a une journée d’études et de recherches de partenariats qui s’appelle la journée Fil Rouge, qui a eu lieu l’année dernière en avril, on va essayer de la reconduire cette année mais ça risque d’être compliqué parce qu’on a un emploi du temps chargé et des problèmes personnels.

Sinon RITA fait partie d’une grande fédération nationale qui s’appelle la FTI ( fédération trans et intersexe), on participe aux réunions qui ont lieu à Paris, et on essaie de travailler main dans la main pour vaincre la transphobie et l’intersexphobie. On organise également des formations au sein du Planning Familial de Grenoble, destiné aux professionnels de santé, au personnel éducatif, globalement tous les professionnels qui peuvent être en contact avec des personnes trans.

Du coup, pour en revenir à la visibilité, qu’est ce que tu penses du fait que depuis une dizaine d’années, on trouve plus de fictions avant une personne trans comme personnage principal ou non, et que dans les médias, on parle plus de transidentité ( citons Lavanda Fox et Caitlyn Jenner pour les plus connus)

Pour moi, ce n’est ni une bonne, ni une mauvaise chose.Si les personnes ont envie de faire leur coming out publiquement, je pense que c’est une bonne chose parce que ça peut montrer aux gens qu’il y a des personnes trans qui existent dans le monde. Même si concernant Caitlyn Jenner, elles a des opinions politiques auxquels je n’adhère pas, pour moi, ce n’est pas le propos.

Ce n’est pas une personne que j’aimerais connaître mais je pense que c’était plutot obligatoire pour elle, quelque chose entre vivre ou un suicide.Par contre, les autres choses comme The Danish girl, je ne le trouve pas bien du tout, parce que pour moi c’est un film trop basé sur l’apparence, alors qu’une transidentité pour moi, c’est plus que ca : ça peut être dans l’apparence mais pas que.

Après pour moi, les personnes qui cherchent à faire des choses concrètes pour les personnes trans , la visibilité et la dépathologisation des personnes trans, comme Océan, en France, qui est acteur scénariste, humoriste, activiste.Il y aussi Giovanna d’ACCEPTESS-T, une asso sur Paris, et puis globalement toutes les personnes qui se bougent des assos…Donc Caitlyn Jenner, j’adhere pas mais les sœurs Wachowski, j’adhère plutôt bien ! Avec Jack Graf, qui joue un personnage cis ( fait très rare) dans Colette, un film sur une écrivaine française du début du XXieme siècle, joué par Keira Knightley.

Comment tu décrirais le milieu trans grenoblois ?

Pour moi, il n’y a pas de milieu trans grenoblois très imperméable : il est pas imperméable au sens ou il fait partie d’un milieu qu’on pourrait appeler TransPédéGouine, on ne fait pas d’événements « juste » pour les personnes trans, parce que soit on est pas assez, soit les gens ne veulent pas se visibiliser ce qui est compréhensible, parce que se faire attaquer dans la rue, une fois mais deux, merci bien ! Et puis parce que c’est dangereux, les gens n’ont pas envie de mourir ni de se faire frapper. Mais peut être que ce serait une question à évoquer de se faire des soirées qu’entre personnes trans…En tout cas, il y a des personnes trans à Grenoble, on les aide du mieux qu’on peut on est plutôt autour de 200 personnes, de gens qui viennent, donc je me dis qu’il doit y avoir la face cachée de l’iceberg qui ne vient pas, parce que ça leur convient pas comment çA marche, parce qu’ils ou elles sont trop timides, ou qu’ils ou elles ne nous connaissent pas…Ça a beau faire trois ans qu’on existe, on est tout petit, en plus Grenoble c’est déjà petit, donc forcément une grande asso dans une petite ville, c’est petit

Pour compléter cette question, j’en avais une autre : ne trouves tu pas que dans le flot d’associations LGBTQIA+, les personnes qui ne sont concerné.e.s ni par le L, ni par le G sont oubliés, et mis de coté ?

Je pense que c’est une honte parce que si on doit revenir au commencement de la luttes pour les droits des personnes LGBT, ca vient massivement pour pas dire essentiellement des émeutes de Stonewall en 1969, et de personnes comme Marsha.P. Johnson, une personne trans, même si à l’époque on disait pas qu’elles étaient trans mais plutôt travestis.Donc ça me fait rire noir, quand on dit que les Prides c’est la fete, et seulement ça ! Parce que c’est pas la fête parce qu’il y a 150 personnes par an qui meurent d’actes transphobes, et même s’il n’y en aurait qu’une seule ce serait trop.

Ça me fait doucement rire d’entendre les gens dire «  non mais quand même les personnes trans, elles ont beaucoup de revendications, elles sont pas gentilles, elles veulent pas discuter avec le gouvernement. Mais est ce que le gouvernement il a discuté avec Marsha ou Vanessa Campos ?

Je ne pense pas non !

Du coup, je pense qu’on devrait soit se couper de cette communauté qui pue du cul, et qu’on crée une communauté de nous, les T et les I, et les autres.A t’on vraiment besoin d’eux ? J’en suis pas sur

On se fait complètement écraser parce que les gens s’en fichent, parce que les gens veulent leurs droits de leurs communautés LGB, et d’ailleurs plutot L et G parce que le B, à un moment donné il faut choisir, et puis B c’est pour Biscotte, et T pour Tractopelle ou Tartiflette…

Et quand je dis leurs droits, je parle des cis, évidemment, parce que je sais très bien que les personnes trans peuvent être lesbiennes ou gays, ou bies, ou tout ce qu’elles veulent être.

En tout cas, les personnes cis dans les Prides, y’en a pas beaucoup qui s’intéressent aux personnes trans, enfin qui s’intéressent d’une façon qui les fétichise pas…Parce que oui ca existe les personnes gaies ou lesbiennes qui s’intéressent à toi parce que t’as pas de bite, et elles veulent voir ce que c’est

Avant dernière question, qui n’a plus rien a voir avec les questions/problématiques trans, si tu devais te mettre dans une case, dans une boite pour définir ton appartenance politique laquelle ce serait ?

Pourquoi ? Fais nous part de ton cheminement

J’ai une histoire politique un peu pourrie, je suis rentrée en politique avec ma sœur, qui était communiste à l’époque. Moi, j’étais plus ou moins d’accord avec elle mais je trouvais que c’était un peu trop revendicatif parce que j’étais un petit enfant, et j’avais pas envie de faire trop de vagues.Du coup, je me suis dit la gauche je suis d’accord, mais je vais aller voir les autres, donc je me suis inscrit aux Jeunes Socialistes.

Et dans nos réunions, on faisait que manger des chips et boire de la bière, enfin vous me direz que chez les communistes, ils devaient pas faire mieux,m’enfin, et puis c’était des mous, mais alors moi je me pensais mou mais eux ils étaient encore plus mous que moi

Du coup, je me suis dit ça va pas, faut que je parte

Apres j’ai essayé de rentrer dans les jeunes communistes, il y a eu une réunion vers chez moi, et comme j’étais tout seul, j’y suis pas allé. Du coup, on continue notre cheminement politique, avec toi, qui te dit que quand même les communistes passeront jamais aux élections, et du coup je me suis intéressé à Méluche…Du coup, je me dis qu’on a qu’à étudier son programme, quand même il est de gauche, c’est un peu mes idées, il défend le peuple…Du coup, je le lis, je suis d’accord avec lui à 90% sauf sur les questions migratoires, et les politiques économiques…Là dessus, on décide d’aller à un meeting à Lyon, on prend le car des Insoumis, on fait la queue pendant des heures, pas de place, on reste debout, en plus la thématique portait sur la mer, donc un sujet qui ne nous transcende pas, ou en tout cas ne nous concerne pas directement ( on avait oublié de regarder le sujet)

On tient deux heures debout, je sais pas trop comment, et puis la se finit le meeting, ovation du papy genre une star du rock’n’roll vous voyez, et il tourne les talons et se lance la Marseillaise, on s’est regardés d’un air éberlués, en se disant « on s’en va » et « qu’est ce que c’est que cette secte ! », « qu’est ce que c’est que ces gens bizarres, qui avaient déjà levé le bras gauche en criant à l’unisson Résistance »

C’est la qu’on s’est dit fuyons dans le car et cachons nous

A un autre moment, on décide d’aller a un autre meeting, qui se passait cette fois à Grenoble, la ou papy s’est dit « on a qu’a faire des hologrammes », et c’était encore plus nul, parce que c’était un hologramme, on pouvait pas intéragir avec lui, j’ai pas du tout accroché.

Du coup, on s’en va, et on se dit que la politique ça pue du cul parce que pour moi de un si t’es pas d’accord à 99% avec la personne qui va te représenter, c’est problématique de voter pour une personne qui ne te représentera pas à 100%. Si je dois voter, je voterais pour moi.

Mais de la comme je veux pas faire de politique, je me suis dit que j’avais peut être pas besoin de dirigeant.e pour me dire ce que j’ai le droit de faire et ce que je n’ai pas le droit de faire.

J’ai rencontrée mon amoureuse, elle est anarchiste, elle a essayée de m’expliquer les différents mouvements, j’ai pas compris grand chose mais je crois que je suis anarchiste. Parce que pour moi, on a pas besoin de personnes pour nous représenter, on peut se représenter soi même, on a pas besoin de travailler parce quand l’argent devrait faire que tu fasses les choses mieux que si tu n’ étais pas payé.e : ca me va pas de payer quelqu’un.e pour m’occuper de ma grand-mère.

Du coup, à mon sens, il faut repenser tout le modèle.

L’emploi, ne devrait pas exister

Mais du coup comment on vit ?

Ben, je saurais pas dire, je suis de cette branche la qui essaie d’y aspirer mais je sais que ça n’existera probablement jamais.

Du coup, bien sur que ça me fait chier de trouver un travail , mais je sais que je travaillerais un jour, mais plutôt un job alimentaire

Parce que pour moi, c’est une sorte de dépendance, le salaire fait que vous dépendez de quelqu’un.e d’autre que vous, qui est au dessus de vous, alors qu’en réalité, il pète comme vous. Je trouve problématique qu’on instaure un lien de pouvoir grâce à l’argent

Mais du coup est ce que ça ne te conviendrait pas de travailler pour toi même

Oui peut être, mais je suis doué en rien alors je peux pas faire une boutique de bijoux, et je ne travaillerais pas dans la boutique de ton mari

Je disais ça parce qu’aujourd’hui en autoentrepreneur tu peux tout faire, être traducteur,…

Je pense que je préférerais être prof pour aider les gens même si je suis payé une misère, parce que dans nos sociétés il faut de l’argent pour vivre

Du coup pour revenir à la question de départ, oui je suis anarchiste, mais pour moi l’anarchisme c’est au dessus du système politique que je vois comme un cercle, pour moi l’extrême gauche et l’extrême droite sont plus proches qu’eux mêmes ne veulent l’avouer, ils ont beaucoup d’idées qui se ressemblent. La je parle de la vraie extreme droite, donc pas du front national ou de Debout la France, ni des casseurs ou des Black Block

Mais si je dois vraiment m’inclure dans ce système politique, je suis à gauche entre les Black Blocks et les totos (rires)…

Non, que je suis de gauche et que je me mettrais toujours du coté du peuple, pas forcément le défendre, parce que je pense qu’il peut se défendre seul, si on lui donne les bons outils

Plutôt que du coté de la police, qui fait rarement bien son travail, bon d’accord une fois au chalet ça a du arrivé. Je ne dis pas que tous les policiers sont de la merde, je dis que massivement quand même ils enfoncent vite des matraques dans les fesses, et ils frappent, et éborgnent, ou disent que parce que quelqu’un.e lance une canette de bière ils doivent riposter : mais le rapport de force n’est pas le même entre une personne armée de canettes ou de cailloux, contre des corps de flics équipés, protégés de la tête aux pieds avec boucliers, protections et casques, armés de LBD, de grenades de désencerlement ou de lacrymogènes, voir d’armes létales…

On a vécu le cas avec ma sœur : des gens ont lancé des canettes en alu, et ils ont dit « arrêtez sinon on va devoir répliquer » et ont utilisés le terme « légitime »

Il faut ? Pourquoi ? Qui a dit qu’il fallait ? Vous trouvez vraiment qu’il faut ?

T’as qu’à partir, c’est pas grave, on le dira pas !

Du coup dernière question : quels sont tes projets pour cette année ?

Petit un avoir ma licence, non, petit un avoir mon premier semestre, petit deux avoir mon deuxième semestre et petit trois avoir ma licence, pour enfin partir en master, et enfin finir l’école. J’en ai marre !

Je me fais aussi opérer dans un peu moins d’un mois, et je vous enverrais des photos de mon torse athlétique

J’ai aussi le projet de partir au Canada, en M2, dans deux ans pendant six mois, et ensuite travailler là bas, et peut être revenir, mais vraiment pas sur !

Parce que la bas, soit il n’y a pas de sécurité sociale et que du coup je ne tomberais jamais malade sinon il va falloir que je fasse un prêt à la banque… Mais en tout cas ils ont l’air d’être plus ouverts d’esprits sur certains sujets, évidemment qu’ils sont pas parfait et qu’ils sont anarchistes alors je suis pas tout à fait d’accord avec eux ( rires)

Mais en tout cas sur les points qui m’intéressent c’est à dire la « transitude »

L’herbe !

Aussi !

Le Sirop d’Erable

Aussi ! Parce que si je pouvais avoir des transfusions de sirops d’érable, ou si vous savez ou on peut s’en procurer…Et l’immigration, ça m’a l’air mieux géré quand même…Enfin, je dis ça de mon point de vue d’Européen, et j’ai pas creusé le fond…

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée, et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s