Dame Ténébra Photography

Aujourd’hui, je publie l’interview de Dame Ténébra, une photographe dont je suis le travail depuis très longtemps, et dont je trouve le travail vraiment magnifique.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Amandine, je suis la photographe derrière le pseudo Dame Ténébra.
J’ai 27 ans. Je suis surtout portraitiste et dans la photographie alternative depuis une dizaine d’années environ.

Comment et pourquoi avoir commencé la photographie ?

J’ai commencé la photographie numérique ado lorsque mon père m’a offert mon premier reflex numérique.
J’y ai rapidement trouvé un moyen d’expression artistique.
J’avais fait pendant plusieurs années du dessin, de la bande dessinée, mais c’est avec la photo que je peux faire passer mes émotions.
Au début c’est lui qui m’a offert mes premiers appareils et objectifs et qui m’a permis de me lancer.
Au début j’ai fait beaucoup de photos de nature, paysage, architecture et c’est finalement il y a 5 ans environ que je me suis spécialisée dans le portrait.

Qu’est ce qui a fait que vous vous êtes plutôt tournée vers le portrait ?

J’ai d’abord eu un peu peur de la photo de portrait parce qu’elle impliquait de se confronter aux gens.
C’est il y a bien 5 ans que l’on m’a proposé de poser et j’ai beaucoup aimé.
J’avais déjà fait un peu de portrait mais sans m’y attarder.
Et j’ai décidé de m’y mettre aussi pour donner vie aux projets que j’avais en tête
J’ai eu aussi la chance de rencontrer lorsque je posais certains photographes qui m’ont pas mal aidée à me perfectionner.
C’est finalement l’envie de reproduire les portraits, ambiance etc que je voyais chez d’autres photographes dont ceux qui m’ont fait poser qui m’a donné envie de m’y mettre. Et je pense aussi l’envie de me bousculer un peu, de me sortir de ma zone de confort.

46504015_2137074006335889_4605981704857845760_n

Êtes-vous photographe professionnelle ? Si oui, quels en sont les avantages et les inconvénients ? Si non, aimeriez-vous l’être, pourquoi? Pourquoi pas ?

J’ai été un temps  déclarée comme photographe auteur mais je n’y voyais pas finalement d’intérêt particulier et ça ne me rapportait rien financièrement.
Je suis aujourd’hui amateur et ça me convient.
Je ne pense pas que je m’épanouirais comme photographe pro et j’aurais peur de ne plus aimer ce qui permet de m’exprimer artistiquement.
J’aime assez peu être contrainte dans ma pratique de la photo et je sais que je deviens vite frustrée quand je suis enfermée dans un style.

Quel écho a votre pratique de la photographie dans votre pratique du modeling ?

Les deux se répondent et sont utiles l’une à l’autre.
Être modèle me permet de me mettre à la place de mes modèles, de gérer aussi mon image, d’être plus précise dans mes demandes comme photographe.
Ça me permet aussi d’expérimenter, trouver des idées, comprendre des poses, des éclairages, etc.
Être photographe a aussi un avantage comme modèle, je sais ce que je veux comme rendu et j’ai tendance à être assez exigeante mais je sais aussi ce qui va fonctionner ou non.

Si vous prenez un peu de recul, que vous a apporté votre pratique de la photographie, que ce soit en tant que modèle et en tant que photographe ?

Le moyen de m’exprimer, d’être moi, de donner vie à mes idées.
C’est pour l’instant le meilleur moyen que j’ai trouvé pour exprimer mes émotions.
Ça m’a aussi et surtout apporté l’amitié de nombreuses personnes, modèles et photographes et c’est je pense le plus appréciable.

Préférez-vous travailler souvent avec de nouveaux visages, ou avez-vous un panel d’habitué.e.s avec lequel vous préférez travailler ?

Je suis toujours ouverte aux nouveaux visages, je fais souvent poser de nouvelles têtes. Ça me permet souvent de tester de nouveaux thèmes, de nouvelles ambiances.
Mais il faut reconnaître que j’ai un groupe de modèles habituées qu’on retrouve très souvent dans mes shoots
C’est aussi ce qui est agréable, nous nous connaissons et les shoots fonctionnent du coup assez bien. Sans compter que beaucoup sont des amies.
Et je crois que j’aime beaucoup ces shoots où l prise de vue ne dure pas bien longtemps et où l’on passe le reste du temps à manger, papoter, …

Quelles sont vos influences (photographes, univers de livres, films, séries ou jeux vidéo,...)

Je suis souvent influencée et inspirée par la musique que j’écoute, ça a tendance à donner naissance à pas mal de mes projets.
J’écoute essentiellement du métal et les chansons m’inspirent souvent des photos. Je suis aussi très influencée par la poésie et la peinture classique.
J’aime beaucoup travailler sur les poètes français romantiques comme Baudelaire. Et je reste aussi très influencée par l’art religieux dans la peinture classique.
Je pense que ça se retrouve assez dans mes compositions, les poses de mes modèles, les cadrages, etc.

Pouvez-vous me citer des noms avec qui vous avez aimé collaborer ? (Ça me fera un vivier de découvertes et de potentielles idées d’interviews)

Il y a tellement de noms qui me viennent et si j’en cite je vais en oublier plein ! Mais j’ai beaucoup aimé collaborer avec Galadriel Modèle, Ylena Hel, Yùn – Model, Catharina Elisabeth, Elyra Carrousel, Eränäe, Eledhwen … Mais j’en oublie !

Quel.le.s photographes ou modèles que vous suivez régulièrement me conseillerez-vous de découvrir ?

Bien qu’elle ne fasse pas de portrait, je conseillerais d’aller voir le travail d’Onodrim que je trouve très inspirant.
Je conseillerais aussi Ornicar qui reste une de mes plus jolies expériences en tant que modèle !

Avec quel matériel photo et retouche travaillez-vous ?

Je travaille avec un Canon 70D et en optique, je navigue entre un 50mm f/1.4, un grand angle 10-20mm , un 60 mm et un 50 mm cassés que j’ai démonté pour faire du free lensing.
Pour le développement je passe la majeure partie de mon temps sur Lightroom et je fais mes retouches mineures sur Photoshop.

Que pensez-vous de la place des femmes dans le monde de la photo alternative ?

Elle a la chance d’être plus forte que dans la photographie classique (mode, portrait, nu, lingerie) où les hommes sont presque exclusivement visibles comme photographes.
La photo reste dans son ensemble un milieu très machiste où les modèles sont souvent considérées comme de la marchandise, des pots de fleurs voire pour certains des objets de fantasme ou de désir.
Je me bats continuellement contre l’attitude des photographes qui réduisent l’importance et l’implication artistique des modèles et plus encore contre ceux qui profitent d’elles voire les agressent.
Il ne faudrait pas oublier que sans modèle, il n’y a pas de portrait …
Des initiatives comme le groupe Photographie au féminin, renforcent la place des femmes en tant qu’artiste photographe et il faut que ça continue.
Mais j’ai confiance et je vois une bonne quantité de photographes femmes jeunes très créatives qui renouvellent ces vieux photographes hommes obsédés par d’éternels nus en noir et blanc censés rendre hommage à la beauté de la femme.

51359027_2240202129356409_1066249244962193408_n

Essayez-vous de transmettre des messages au travers de votre art ?

Je crois que j’ai d’abord l’envie de produire quelque chose de beau. J’ai aussi envie que les gens se sentent touchés ou émus quel que soit leur sentiment en regardant mes photos. Et plus encore je veux que mes modèles se trouvent belles. Une de mes amies modèles m’avait dit qu’elle trouvait dans mes photos une forme de sensualité sombre et j’aime beaucoup l’idée.

Pratiquez-vous d’autres activités artistiques ?

J’ai longtemps pratiqué le dessin mais j’ai arrêté, après je suis un peu touche à tout et j’ai tendance à pratiquer pas mal d’activités créatives différentes (bijoux, déco, couture, dessin, chant, etc.).
Je garde l’immense regret de n’avoir jamais eu le courage de pratiquer un instrument de musique.

Quels sont vos projets pour 2019 ?

J’ai décidé d’orienter ma photographie vers plus de nu et de lingerie et des thèmes aussi beaucoup plus sombres.
Ça a commencé à se voir sur ma page mais je n’en dis pas plus … Je vais travailler aussi à partir de poèmes et tableaux.
Je vais aussi continuer d’organiser des meet-up photos en région parisienne.
Je vais intensifier mon activité de modèle également et repousser un peu mes limites. Et je vais finalement essayer de bouger ailleurs en France pour rencontrer de nouvelles têtes à photographier !

52719245_2256630467713575_7856873911835688960_n

Contact :

Site web : https://dametenebra.com
Deviant art : http://dametenebra.deviantart.com/
500px : https://500px.com/dametenebra

Sur les photos : 

Photo d’en tête : Ebeyne Moonlight / Costume : Medeina des Lys

La deuxième : Modèle : Yùn – Model / Bijoux : Ylena Hel

la troisième: Modèle : Samba Lance

la quatrième : Modèle : Elyra Carrousel / Robe : Royaltailor

Les photos de Dame Tenebra en tant que modèle : Saddy – dans le flou des ombres. et la deuxième JSM Photographie

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s