La sexualité hétéro/phallo- centrée, y’en a assez !

Je me suis crée il y a quelques jours un compte Twitter, où je poste du contenu NSFW ( aka des photos à poil quoi), et je me suis rendue compte que beaucoup du contenu NSFW sur Twitter, et sur tous les autres médiums, c’est soit des photos de couples hétéros moches, des GIF tout droits de porno mainstream ( aka papa dans maman : maman suce papa, papa lèche maman deux secondes, papa baise maman dans tous les sens, papa jouit et maman est ivre de bonheur alors que son clito est rouge de colère), des photos de bite en train d’éclabousser,

Ou sont les dickclits, les chattes qui n’ont pas toutes le même aspect, les personnes racisées, neuroatypiques, porteuses de handicaps, les poils, les vergetures, la transpiration, les fous rires, la décomplexion face à la Sexualité ?

J’ai un peu l’impression que les réseaux sociaux ne sont qu’un miroir de la sexualité phallocentrée promue par nos sociétés.

Vous me direz, et alors ? Ça a toujours bien fonctionné, pourquoi changer ?

Parce qu’à mon sens, la sexualité ne devrait pas se limiter à ça, une espèce de masturbation mutuelle, ou seul l’homme cis y trouve son compte.

Quand je parle de sexualité, je parle ici de sexualité entre une femme cis et un homme cis, celle qu’on appelle hétérosexuelle, omniprésente sur les réseaux sociaux, la publicité, la littérature, le cinéma, la peinture, la chanson,… Et je commence à en avoir VRAIMENT ma claque

Où sont les profils queer, qui proposent autre chose que des fantasmes formatés par le porno mainstream, les études psychologiques de Freud, qui dit que toute autre sexualité que l’hétérosexualité est une déviance, et que ne pas l’être, ça signifie qu’on est restés au stade précédent celui d’adulte, capable de ressentir de l’amour et de l’attirance seulement pour le sexe opposé.

Pourquoi l’orgasme clitoridien est si dévalué, considéré comme accessoire, et pas important aux yeux de bon nombre d’hétéros ?

Pourquoi le mec doit absolument jouir, éclabousser sa compagne de sperme, alors que l’inverse n’est pas vrai au mieux, et qu’au pire les cas de femmes fontaines est encore un gros tabou, considéré souvent comme quelque chose de sale ?

Pourquoi considérer forcément que l’attirance romantique, et sexuelle sont deux choses intrinsèquement liés ?

Alors que pour moi ça n’a rien à voir, on peut par exemple aimer coucher avec des garçons cis ou trans, et tomber amoureux que de filles cis ou trans.
Pour moi, l’orientation sexuelle est une palette, dont les combinaisons sont multiples, voir infinies.

Pourquoi considérer l’asexualité comme une anormalité ?

On revient toujours aux mêmes arguments bidons ( comme avec toutes les autres sexualités hors hétéro-centrée) : si t’as pas essayé comment tu peux savoir que tu n’aimes pas, c’est parce que tu n’as pas trouvé la bonne personne, et comme tu vas faire si tu veux etre parent.e un jour,t’as juste besoin d’une bonne bite et tu changeras d’avis. Tout ça avec l’aval du dieu Porno, qui veut que deux filles peuvent pas trouver l’orgasme, sans qu’un homme arrive pour les libérer, parce que bon après s’être léché, avoir fait les ciseaux, et mimé une pénétration avec un gode, des orteils, un téton ou autre, il faut une vraie bite ! Non parce qu’être lesbienne est pas une fin en soit, elles acceptent toujours la présence d’un mâle viril pour leur montrer la vraie vie

Une vérité : on a besoin de personne ( et encore moins d’un homme cis) pour jouir de notre corps, on a pas besoin de la société et de son aval pour nous trouver belles.aux, grandioses, fab ou toute autre adjectif, on est pas fait.es pour avoir des enfants, on peut très bien vivre sans jamais en avoir !

Pourquoi considérer l’acte sexuel comme une forme de domination de l’un.e sur l’autre ?

Pourquoi utiliser la sodomie dans ses insultes, alors que c’est une pratique sexuelle qui n’est ni sale, ni dégradante, et dont on peut tirer un grand plaisir ?

Pourquoi avoir ce double standard quant à la sexualité : penser qu’un homme qui couche beaucoup est un bon coup avec de l’expérience, alors qu’une femme qui jouit pleinement de sa sexualité, ce serait amoral, sale, et ça ferait d’elle une salope, ou toute autre insulte putophobe

De façon plus générale, on utilise un vocabulaire assez violent pour parler d’actes sexuels : défoncer, niquer, défoncer, comme si le sexe induit un gagnant jouissant, et une personne qu’on a dominé, une personne vaincue.

Je sais bien que ce n’est pas parce qu’on changera notre façon de parler de l’acte sexuel que les pratiques changeront, mais je pense qu’il faut que les gens prennent conscience de leur façon de s’exprimer : trop de gens utilisent des insultes sexistes, misogynes, putophobes ou homophobes dans la vie de tous les jours mais aussi pour parler de ce qu’il se passe dans l’intimité. Je ne dis pas que les pratiques impliquant domination et soumission soient à rejeter, au contraire, je pense qu’il est inutile d’utiliser un tel langage, pour parler de sexe,surtout quand il est vanille.

 

Pourquoi considérer toutes les pratiques hors pénétrations comme des « préliminaires » ?

Pour moi, lécher, sucer sa.on partenaire, c’est déjà coucher/faire l’amour/baiser.

Utiliser le mot préliminaires tend à faire penser que ce sont des bonus, qu’on peut tout à fait s’en passer, et que ça se mérite.

Lécher l’anus de son partenaire pendant qu’il se branle, ou un cunnilingus sont à considérer comme des rapports sexuels en eux mêmes, et on peut tout à fait mixer les pratiques au cours du rapport, pour mélanger les plaisirs, et pour que chacun y trouve son compte.

Je ne vois pas non plus pourquoi le plaisir prostatique est un tabou, et pourquoi apprécier de recevoir la sodomie serait quelque chose d’avilissant, ou que de le reconnaître en public devrait l’être…

Pourquoi devoir être excité.e lorsqu’on suce/lèche sa partenaire, mais qu’on ne reçoit rien en retour ?

J’ai toujours eu du mal avec le concept de la bonne samaritaine, qui peut passer des heures à s’étouffer sur une bite, sans aucune stimulation, ni doigts, ni gode, ni caresse, ni léchage… Perso, je suis très frustrée, si j’ai passée des heures à m’occuper de mon partenaire, et qu’une fois avoir joui il ne se passe rien, il se tourne et s’endort… Serais je un robot sexuel qui n’a pas de libido et qui donc ne peut être frustrée ?

Personnellement, je n’arrive pas à projeter le plaisir de mon partenaire sur moi, et « m’occuper » de lui ne m’excite pas le moins du monde, ça me laisse même de marbre…J’ose penser que je ne suis pas la seule dans ce cas, et je pense qu’il faut arrêter avec ce préconçu tout droit sorti de l’imaginaire d’un scénariste de porno mainstream.

Pourquoi s’évertuer à pénétrer alors que l’orgasme vaginal n’existe pas ?

A quoi ça sert de se fatiguer à aller et venir alors que le seul plaisir qu’on peut tirer d’une pénétration c’est après un orgasme clitoridien, la pénétration prolonge le plaisir ressentit grâce à l’orgasme

Il faut aussi arrêter de penser que le sexe est une compétition où c’est à celui qui jouira le plus,  que si on fait pas au moins douze positions on ne pourra pas jouir, et ce sera une sexualité plan plan !

La sexualité nécessite de la communication, et surtout de ne pas se prendre la tête.

Le plaisir sexuel ce n’est pas atteindre le sommet de la montagne mais le chemin parcouru pour s’y rendre.

 

Biblio :

http://www.slate.fr/story/174273/penetration-rapport-sexuel-feminisme-heteros-dworkin-clit-revolution

https://www.20minutes.fr/insolite/1456867-20141008-orgasme-vaginal-existe

http://www.slate.fr/story/173265/sexualite-fosse-orgasmique-education-sexuelle-plaisir-orgasme-femmes-hommes

http://www.slate.fr/story/173265/sexualite-fosse-orgasmique-education-sexuelle-plaisir-orgasme-femmes-hommes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s