Miley Cyrus

Aujourd’hui, j’ai décidée de vous parler d’une célébrité que j’aime particulièrement… Ça peut surprendre, mais j’apprécie beaucoup Miley Cyrus…

J’ai regardée plus souvent que je ne l’avouerais Hannah Montana la série où elle jouait une lycéenne star de la chanson, mais j’ai jamais trouvé ça génial… Je suivais également sa carrière musicale de loin, trouvant sa musique trop édulcorée, trop Disney…

Mais j’avais lu dans je ne sais plus quel magazine people qu’elle souhaitait changer de registre musical, et la première chanson que j’ai vraiment apprécié d’elle, ce fut I can’t be tamed, où pour la première fois, elle crie un peu son ras le bol de n’étre qu’une jeune fille écervelée faisant de la soupe…

Et comme beaucoup j’ai été surpris par son album suivant Bangerz, dont sont extraits Wrecking Ball, et We can’t stop : par le changement de musique, son changement de look, et son changement total d’attitude.

Il faut savoir que je considère la provocation, et de se jouer des codes de la société comme une forme de féminisme tout aussi valides que les autres, car pour moi une femme a le droit d’être sexy, crue, voir vulgaire, et ça ne dessert en rien « la cause »

Mais revenons à nos licornes.

Miley Cyrus, née Destiny Hope Cyrus, est la fille de Letitia Tish, et du chanteur country Billy Ray Cyrus. Ils la surnomment Smiley depuis l’enfance, qui une fois le S enlevé deviendra Miley, son nom de scène.

Ses parents se marient un an après sa naissance, contre les souhaits de la maison de disques de Billy.

Elle grandit dans un ranch dans la banlieue de Nashville, et elle est élevée dans le christianisme : elle allait régulièrement à l’église durant ses jeunes années, et portait un anneau de pureté

En 2001, sa famille s’installe à Toronto, car son père tourne dans la série Doc, et Miley dira que c’est de regarder son père tourner pour la télé qui lui a donné envie de poursuivre une carrière d’actrice.
Elle commence à prendre des cours de comédie et de chants au Armstrong Acting Studio à Toronto, et elle jouera son premier role dans la série Doc, aux cotés de son père.

A l’age de 12 ans, Miley entend parler d’une série Disney, qui raconte l’histoire d’une collégienne qui vit une double vie : fille ordinaire le jour, popstar la nuit. Elle passera l’audition pour la meilleure amie du personnage principal, mais sera finalement retenue pour le role d’Hannah Montana

Très vite, Hannah Montana devient une série à succès, et Miley devient la première star de Disney a avoir des contrats avec la télé, le cinéma, la musique, et des objets dérivés.

Elle sort son premier single, The best of both worlds en 2006, et assure plus de vingt dates en première partie pour Les Cheetah Girls, puis sort son premier album sous le nom d’Hannah Montana.

Elle signe sur le label Hollywood Records, et publie un double disque le 26 juin 2007 : le premier est la bande originale de la saison 2 d’Hannah Montana, et le second Meet Miley Cyrus, son premier album solo.

En 2008, Disney sort le film Hannah Montana et Miley Cyrus : Le film concert événement, un film en 3D, et sa bande originale sort sur deux labels : Walt Disney Records et Hollywood Records, et Miley sort son deuxième album Breakout, sur lequel elle coécrit huit chansons sur douze.

La même année, elle prêtera sa voix à Penny, un des personnages de Volt, star malgré lui, présentera les Teen Choices Awards, et les CMT Music Awards avec son père, et chantera une chanson en duo avec John Travolta I thought I lost you

En 2008, ses représentants négocient un accord avec Nicholas Sparks, pour écrire un scénario basé sur un de ses romans, afin d’attirer un public plus agé à Miley. Ce projet aboutira à La Dernière chanson, un film dramatique, qui sort en 2010.

En 2009, Miley publie son autobiographie Miles To Go, et elle joue dans Hannah Montana, le film, basé sur la série. Elle annonce que la troisième saison serait la dernière, mais Disney la contraint à jouer dans une quatrième saison.

Elle sort son troisième album The Time of our lives dont le premier single est Party in the USA (que j’avais personnellement détesté, à cette époque, sa musique n’était vraiment pas ma tasse de thé)…
Elle dira de cet album, qu’il est l’album de la transition  » Il présente vraiment aux gens comment je veux que mon prochain album soit et avec le temps, je serai en mesure de le faire un peu plus »

En 2010, elle enregistre deux singles de charité suite aux dégâts du séisme en Haïti : We are the world 25 for Haiti, et Everybody hurts.

Puis, elle sort Can’t be tamed, dont le premier single est la chanson éponyme.
J’ai personnellement beaucoup aimé la chanson éponyme, grâce au clip notamment. Elle y fait beaucoup moins enfant, mais c’est ce qu’on lui reprochera : d’effectuer des chorégraphies plus provocantes.

Après cet album, elle décide de faire une pause dans la musique pour pouvoir se concentrer sur le cinéma : elle  prend un coach pour s’améliorer en tant qu’actrice. Elle tourne dans deux films : LOL USA, et  Mademoiselle détective.
LOL USA choque car dans le film, elle perd sa virginité et fume du cannabis.

En 2012, elle enregistra une reprise de You’re gonna make me lonesome when you go, pour l’album Chimes of Freedom: Songs of Bob Dylan Honoring 50 Years of Amnesty International, puis tient un rôle récurrent dans la sitcom Mon oncle Charlie, ou elle incarne Missi, une jeune fille..

En 2013, elle quitte Hollywood Records, et signe avec RCA Records. Son nouvel album, qui doit sortir en octobre, doit être  » sexy, adulte, et crédible ». Le clip de We can’t stop sort le 19 juin 2013.

Durant l’enregistrement de l’album, elle collabore sur différents projets : elle chante avec Snopp Doog sur Ashtrays and Heartbreaks, puis avec will.i.am sur Fall Down, sur Feelin’ Myself avec French Montana, Wiz Khalifa et DJ Mustard

En août, sort le single Wrecking Ball,  son clip bat deux records : celui du clip le plus vu en 24 heures avec 19.6 millions de vues, et celui du clip qui dépasse le plus rapidement la barre des 100 millions de ues en 6 jours.

En octobre, elle devient la nouvelle porte parole de MAC, et elle explique participer à cette campagne car tous les fonds récoltés aideront à la recherche contre le VIH.

miley-cyrus-nouveau-rouge-levres-viva-glam-mac.jpg

Son album sort le 4 octobre, et il signe un véritable changement de cap : autant musical, que sur Miley en elle meme : elle s’est coupée les cheveux, s’habille différement, arbore des tatouages.

En octobre 2014, elle apparait dans l’album de The Flaming Lips With a Little Help from my fwends, avec la reprise de Lucy in the sky with Diamonds, et de A day in the life des Beatles.

En mai 2015, lors d’une interview pour Associated Press, elle dit etre pansexuelle, et à propos de sa sexualité elle ajoute  » Je ne veux pas m’affubler d’une étiquette ! Je suis prête à aimer n’importe qui, qui m’aimera pour qui je suis !

Elle défend la cause animale, étant végane depuis 2014

En juin 2015, elle dit s’identifier comme genderfluid  » elle ne sent pas comme étant un homme ou une femme, et ce n’est pas obligatoire que ma, mon, maon partenaire ne s’identifie pas comme homme ou femme.  C’est une supportrice de la communauté LGBT, notamment avec sa chanson My Heart beats for love, le fait qu’elle est un signe egal tatoué sur les doigts, pour signifier son soutien au mariage pour tous, et la création de son association Happy Hippie Foundation, qui travaille à lutter contre l’injustice auquel fait face la jeunesse sans abri, LGBTQ, et les autres populations vulnérables.

En août 2015, aux MTV Video Music Awards, elle annonce la sortie de son album Miley Cyrus &Her Dead Petz, disponible gratuitement le soir même.

En septembre 2016, elle devient jury de The Voice, puis joue dans les six épisode de Crisis in  Six scenes, une série de Woody Allen, ou elle joue une hippie vendeuse de drogue, qui pertube le quotidien d’une famille bien rangée.

Elle revient à sa carrière musicale en 2017, en dévoilant Malibu, extrait de son nouvel album Younger Now.
Dans cet album, on retrouve les influences country, melé aux acquis déjantés de Bangerz, et du rock psychédélique de son opus précédent.

Récemment, elle a sorti Mother’s Daughter, un titre résolument féministe inclusif : présence de personnes non binaires, de personnes racisées, et des paroles qui sont une ode à la tolérance, à l’empowerment, et à l’acceptation de la différence.

 

Cette chanson est extrait de son nouveau EP She is coming, sorti en 2019.

Si j’aime sa musique, j’aime aussi le personnage, j’aime que les petites stars de Disney leur face un doigt d’honneur et vivent leur vie, fassent la musique qu’elles aiment.

Alors oui, ca reste de la pop, mais j’aime ce message d’empowerment, de visibilisation des personnes queer… Je trouve ça cool, qu’il y ait de plus en plus d’artistes de la scène mainstream, qui donne de la visibilité aux minorités.

Publicités

Une réflexion sur “Miley Cyrus

  1. Oh, j’aime beaucoup l’univers visuel de ce dernier clip ! Normalement je ne suis pas très « pop », mais je trouve Miley Cyrus attachante depuis sa phase provoc/libération. Bien sûr, certaines choses qu’elle a faites restent un peu problématiques mais d’autres sont très intéressantes.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s