Rocket Man

Un jour où je voulais bosser dans une des bibliothèques municipales de Grenoble, et qu’il n’y avait pas Internet, (le réseau wifi de la ville de Grenoble est assez pourri)…
J’ai décidée de traverser la rue, non pas pour trouver du boulot mais pour aller voir un film..
Je paie un abonnement tous les mois, et je n’y vais jamais, c’est quand meme bete.

Du coup, j’ai choisi d’aller voir Rocket Man, j’attends une demi heure que le film commence, et je m’installe pour deux heures de grand spectacle…
Une semaine plus tard, je suis retournée le voir avec ma mere et mon frere, avec grand plaisir, car j’ai beaucoup aimé ce film.

J’y suis allé en ne connaissant que très peu de choses sur la musique et la vie d’Elton John : je savais qu’il était homosexuel, marié, qu’il avait deux enfants dont la marraine est Lady Gaga, qu’il a sorti I’m Still Standing après une cure de désintoxication, et qu’il a chanté avec Gaga à plusieurs reprises, et qu’ils s’aiment beaucoup…
Niveau musique, je connaissais I’m still Standing, Candle in the wind et Rocketman, et c’est bien tout…
Je n’avais jamais pris le temps de m’intéresser à lui, et je savais qu’en allant voir ce film, comme apres chaque biopic, je suis prise d’une envie irrépresible de découvrir, du coup que j’allais passer quelques semaines à chantonner toutes ses chansons…

C’est dans cet état d’esprit que je suis alllé voir le film la premiere fois donc.

Pour moi, ce film a été un ravissement visuel : je suis complètement fan des costumes de scènes d’Elton John, de la façon dont ils ont réussis à retransmettre l’ambiance hippie à San Francisco dans les années 60, et les chansons étaient toutes magnifiquement mises en scène, il chante bien, et ça m’a fait sourire d’entendre Rob Stark chanter…

Evidemment, je me suis sentie proche d’Elton John, quand son père est très distant avec lui, qu’il ne le prend jamais dans ses bras, qu’il le considère comme un monstre, quand sa mère lui dit apres qu’il lui ai avoué son homosexualité  » J’espère que tu sais que tu t’apprÊtes à vivre une vie de solitude, et que personne ne t’aimera vraiment jamais »…
Sa détresse, sa solitude, m’ont vraiment fait mal au coeur, et me donnent peu envie d’etre celebre : ne pas avoir de vrais ami.es, personne sur qui compter, et se retrouver seul.e une fois le rideau tiré…
Et ça m’a fait un peu larmoyé, il est vrai, en tout cas, ça m’a beaucoup touché.
Et comme je m’y attendais aujourd’hui, j’écoute beaucoup plus sa musique que je ne le faisais auparavant.

Mais, il est vrai que j’aimerais voir plus de films queer positifs : j’en ai un peu assez des biopics ou on relate l’histoire de personnes queer ayant soufferts. Nous méritons d’etre representé.es comme heureux.se.s, étant accepté.e.s pour ce que nous sommes, vivant bien dans un monde qui nous acceptent, nous donnent les memes droits que les autres, et qui ne nous oppriment pas parce qu’on est pas dans le meme moule que le bon moule : homme-cis-blanc-hétéro-riche

Je pense qu’il est important de relater leurs histoires, pour parler d’une époque, encore plus difficille que la notre, mais je pense qu’il faut également que le cinéma mainstram ou pas, donne à voir d’autres modeles de répresentations des sexualités, des genres, du couple, des chemins de vies, …  C’est par là que passe le changement des mentalités.

En regardant le film, j’ai tout de suite compris pourquoi il considère que Gaga est ce qu’on fait de mieux dans la pop music depuis des décennies : beaucoup de leurs attitudes sur scène sont similaires : jouer du piano, en étant debout sur le tabouret, mettre ses jambes sur le clavier,… Ils partagent le  goût pour les tenues extravageantes,  la flamboyance, et le show.

Cette parenthèse fermée, je trouve que c’est un très bon film, qui, lorsqu’on en sort donne envie de chanter et de danser, un film qui donne le sourire.malgré un propos difficile, un homme homosexuel qui se noit dans l’alcool, la nourriture, les achats et les drogues, qui se sent seul, mais qui comme dans beaucoup de biopics, finira par entrer en cure de désintoxication, et renaitra de sex cendres tel un phénix : phénomèle illustré par sa chanson I’m Still Standing

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s