Luna Persephonia

J’ai eu la chance d’interviewer cette modèle dont je suis le travail avec grand intérêt depuis quelques années déjà…
Amie de Kira Kira, que j’ai interviewé il y a un moment maintenant, j’ai toujours eu envie de pouvoir découvrir un peu plus son univers…
C’est une des rares modèles que je connaisse qui ne s’épile pas, et qui se teint même les poils ( idée que j’adore), j’aime beaucoup les univers dans lesquels elle évolue, et son côté vraiment badass.

Peux tu te présenter ?

Je suis Luna Persephonia, j’ai 23 ans. Je suis étudiante en art et vit à Paris.

Comment as tu commencé le modelling ?

J’ai commencé à poser lors de conventions gothiques, je voulais immortaliser les jolies tenues que je portais. Je me suis rendue compte que j’aimais me mettre en scène pour des photos.
Par la suite, j’ai trouvé trop simple de poser en portant une jolie robe, dans un joli décor, car j’avais l’impression que les photos étaient belles presque uniquement grâce aux belles tenues que je portais. J’ai alors commencé à faire de la lingerie et du nu, car cette fois, il ne s’agit que de l’expression de mon corps, sans artifice, et le défi de d’essayer être sensuelle sans tomber dans la vulgarité représente selon moi une plus grande difficulté. J’aime essayer de dépasser ma zone de confort.

67458299_966663413674763_7891615262342905856_n

Te considères tu comme féministe ? Si oui, quelle en est ta définition et pourquoi ?

Je me considère comme féministe en effet. Ma vision du féminisme, c’est militer pour la liberté des femmes, lutter contre les violences, et respecter les choix des femmes, sans les juger. Par conséquent, je soutiens aussi bien, par exemple, les TDS (travailleuses du sexe), que les femmes voilées. Certaines féministes prétendent savoir mieux que ces femmes ce qui est bien pour elles, je trouve ce comportement paternaliste envers certaines femmes insupportable. C’est désespérant de constater que nous ne pouvons même pas disposer de notre corps comme on le voudrait.

Quel rapport avec la nudité entretiens tu ?

Je suis très à l’aise avec la nudité.
J’ai toujours été attirée par l’art, et dans les musées, nous sommes exposés à beaucoup de nudité, de plus j’ai également assisté à des cours de dessin d’après modèle vivant.. Cela m’a permis de voir de la beauté dans tous les types de morphologies, et de considérer le corps comme un instrument à mettre en scène, au service de l’art.

Pourquoi gardes tu tes poils ( geste militant, flemme de les raser, esthétisme,..)?

J’ai décidé d’arrêter de m’épiler car je n’aimais pas avoir à le faire, c’est donc avant tout par flemme ahah. Puis je les ai teint en rose car ça m’amuse d’avoir des poils roses,assortis à mes cheveux. Néanmoins dans notre société, cesser de s’épiler, le revendiquer et oser montrer ses poils devient inévitablement un geste militant. Au départ j’ai eu très peur de la réaction des gens lorsqu’ils verraient mes poils, mais je n’ai que des bons retours, les gens qui ont vu mes photos se sont alors interrogés sur leur rapport aux poils, ça a amené une prise de conscience chez certains, ça a également permis à d’autres de découvrir qu’une femme n’a pas besoin d’être épilée pour être séduisante.

67328401_346676242932748_1019207722299555840_n

Aimerais tu passer derrière l’appareil ?

Cela pourrait me plaire, mais je n’ai pas les moyens d’acheter un bon appareil photo alors ce n’est
pas dans mes projets pour le moment.

Quels sont tes sources d’inspiration pour tes shootings ?
Mes sources d’inspiration sont diverses. Le cinéma bien sûr (horreur, cyberpunk..), les pin up, l’univers fetish, la grâce des nus féminin en peinture, le black metal et la provocation qui en découle…

67406699_488397705079856_59965186630483968_n

Avec quel.le photographe, modèle ou MUA aimerais tu collaborer ?

J’admire en particulier deux photographes, ils sont étrangers donc il m’est impossible de poser pour eux par contre, mais leurs photos me font rêver :
Stefan Gessel
Les modèles portent de magnifiques costumes, qui semblent parfois fait à partir de presque rien, des
branches, des bandages, un bout de tissu… Et il réussit à les rendre extraordinaire

Sanne van Bergenhenegouwen
Habituellement je n’aime pas lorsque la peau est trop retouchée, mais là je trouve que ça rend très bien, les modèles ressemblent à des poupées, et la manière de faire briller le contour des yeux et de la bouche me fait penser aux tableaux de Michael Hussar, un peintre que j’aime beaucoup.

Quelle relation entretiens tu avec les réseaux sociaux ?
Je me sers des réseaux sociaux pour diffuser mes photos. Cependant, je ne peux pas utiliser uniquement les réseaux sociaux, j’ai dû créer des books pour pouvoir montrer mes photos de nu sans censure.
J’avais une page Facebook depuis 3 ans, mais Facebook l’a supprimée…
J’utilise à présent un compte, car il paraît que la visibilité y est meilleure..
Pour le moment j’ai la chance d’être suivie uniquement par des gens bienveillants et respectueux, alors que certaines de mes amies modèles doivent subir des insultes et harcèlement sexuel de la part d’inconnus..

Pratiques tu d’autres activités artistiques ?
Oui, je peins, je dessine énormément.

Que penses tu de la censure sur les réseaux sociaux ?
La censure sur les réseaux sociaux me répugne car elle est terriblement hypocrite. Dans notre société hyper-sexualisée, on nous montre des femmes dénudées partout, dans des affiches dans la rue, dans les pubs à la TV, etc..
Mais lorsqu’une femme fait le choix de se dénuder, dans une démarche artistique et d’acceptation de son corps, ça pose problème ?!
En empêchant les femmes de se dénuder, les seules repères que les jeunes ont sont les corps parfaits retouchés, les seuls tolérés par la société, et je trouve cela gravissime.
Je pense qu il est essentiel de montrer des corps différents, de montrer que tous les corps sont beaux.
La censure a pour unique but d’opprimer les femmes, elle est sexiste et injuste.

67544907_363586934577666_1215189425068179456_n

Vous pouvez retrouver son travail sur son book, et son site

Crédits photo :

Photo de couverture : Manuel Acqualeni

Deuxième photo : Gynvaelaine photographie

Troisième photo : Nikokoworld

Quatrième photo : Julien Rico

Cinquième photo : Edy Daulcle

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s