The Arsenics

Il y a quelques mois, j’avais demandé sur Facebook qu’on me recommande des groupes ayant des femmes dans leur rangs, et dans l’immense liste des groupes proposés, vient le tour de The Arsenics, un groupe 100% féminin qui vient de la région parisienne, et qui propose un glam’n’punk bien énergique !

Pourquoi avoir choisis ce nom ? 

Nous étions parties sur les “QUEEN OF NOISE” car on voulait faire comprendre à l’auditeur, avant même qu’il écoute notre musique que :  ok on est des filles… mais on va tout déménager, on veut être les « reines du son » ! Sauf que le nom était déjà pris !
On ne sait plus exactement comment on en est venu à THE ARSENICS mais on était toutes d’accord après quelques bières ! Nous cherchions un nom poignant, ni trop gentil ni trop agressif, et surtout LIBRE. L’idée du poison dissimulé nous a plutôt bien parlé  étant donné que c’était l’arme du crime des femmes et qu’il fait ressortir une face cachée en nous ! 

Comment le groupe s’est – il formé ? 

Mel (basse) et Laure (guitare) deux amies de lycée venaient de quitter leur ancien groupe de punk-rock Call Of Beer et cherchaient à avoir une nouvelle formation exclusivement constituée de musiciennes, ce qui n’est pas forcément évident à trouver.
Charlie (chant) et Emilie (batterie) ont alors répondu à l’appel via un message sur les réseaux sociaux.
Charlie recherchait également ce genre de formation musicale, ce qui l’a motivée à répondre à cet appel d’autant plus qu’elle connaissait déjà Laure via l’association culturelle Openwalls Asso dont elles font partie.

Après quelques heures dans un bar et en vidéoconférence dans une chambre… le groupe est né ! Le feeling est tout de suite bien passé entre nous et nous avions toute la même vision des choses : avoir un groupe sérieux sans se mettre une pression de malade pour devenir semi-pro en moins d’un an et surtout S’AMUSER !

Pouvez-vous m’en dire plus sur votre formation musicale ?

Laure : j’ai toujours adoré et pratiqué la musique, toujours en autodidacte. Cependant mes études dans le son m’ont permis d’avoir une formation de solfège et de mieux composer. 

Emilie : J’ai pris des cours de batterie en conservatoire l’année de ma 3ème mais à cette époque, mon comportement en classe n’était pas correct.
Mes parents m’ont donc privé de ce privilège néanmoins je n’ai pas abandonné pour autant. J’ai eu la chance d’étudier dans un lycée où il y avait “musique” comme option pour le baccalauréat. J’ai côtoyé et été conseillée par de très bon musicien. De plus, nous avions un professeur exceptionnel ! (Monsieur Vernier) Il nous poussait à toujours personnaliser les musiques que nous reprenions. Sans lui je serai incapable de composer aujourd’hui.
En parallèle, j’ai intégré un groupe de reprise d’AC/DC en tant que chanteuse puis à la batterie, ce qui m’a été très bénéfique.

Mel : J’ai toujours aimé la musique, et depuis la fin du collège je rêvais d’apprendre à jouer d’un instrument. Au départ attirée par la batterie, mes parents n’étaient pas trop pour à cause de la place et du bruit. Des années se sont écoulées et c’est au début de mon année de terminale que je me décide enfin à jouer d’un instrument, et j’ignore encore pourquoi, j’ai choisi la guitare basse, peut-être à cause de mon caractère timide et discret. Pour apprendre à jouer, j’ai fait appel à un ami de mes parents qui m’a donné des cours pendant 1an histoire d’avoir les bases. Ensuite, j’ai continué à apprendre seule avec l’aide de Laure et des autres membre des groupes que j’ai pu intégrer. Je n’ai aucune notion de solfège, je joue au feeling !

Charlie : Je me suis jetée dans le tas avec mon premier groupe qui était du hard rock à mes 17 ans puis j’ai eu un groupe de metal prog. Ensuite, pour dompter le dragon en moi j’ai pris quelques cours de chant et ça m’a permis d’expérimenter encore plus loin.

Faisiez-vous partie d’autres formations musicales ?

Charlie : Oui je suis chanteuse dans le groupe Freak Injection en plus de The Arsenics.

Emilie : j’ai été chanteuse puis batteuse dans un groupe de cover : Tribute to AC/DC.

Laure : j’ai été guitariste et chanteuse dans le groupe de punk rock Call of Beer mais aussi guitariste dans un groupe de Metal : SINS.

Mel : j’ai été bassiste dans le groupe Call of Beer avec Laure.

Comment se crée une chanson ? 

Nous travaillons à partir d’une idée de l’une d’entre nous, puis nous créons la partie musicale. Suivant l’univers que dégage la chanson, Charlie compose les paroles. C’est principalement Laure (la guitariste) qui compose tout. L’idée démarre souvent d’un boeuf qu’on fait en début de répète pour s’échauffer. Laure retravaille le morceau chez elle puis nous le présente la répète d’après. Elle compose la partie basse également à cause du manque de temps de la bassiste (mais elle y travaille !). Elle guide la batteuse qui brode ensuite le morceau pour le rendre plus riche et dynamique.

Charlie s’imprègne du morceau une fois qu’il est “carré” et nous propose ses folles paroles. On le joue plusieurs fois et propose chacune des arrangements pour le rendre plus… « the Arsenics ».

Etes vous musiciennes pro ou avez  vous un emploi à coté ? 

Nous travaillons toutes à côté, sauf Mel qui a repris ses études ! En revanche, Charlie souhaite devenir musicienne professionnelle et travaille méticuleusement sur ce projet qui lui tiens à cœur.

Le fait d’avoir un emploi à côté nous permet de financer notre musique (matériel, répétitions, enregistrements etc) mais aussi peut nous bloquer pour trouver des dates pour les répètes et les concerts. C’est parfois difficile de s’accorder avec l’emploi du temps de tout le monde et nous voir toute les quatre ensemble en dehors des créneaux de répétitions.  

Quel est votre meilleur souvenir de concert ? 

Pour Laure, Charlie et Mel c’était celui du Play For Humanity en compagnie des Fatals Picards en novembre 2016. Ce festival était en mémoire pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015. Lors de notre concert, les Fatales Picards ont regardé notre set depuis les coulisses et nous ont félicité à notre sortie de scène. La salle était bien remplie ce qui était vraiment très impressionnant pour nous car c’était notre 2ème concert ! Pour détendre l’atmosphère, Charlie habituée à la scène venait nous titiller en nous attrapant les cheveux par exemple !

Pour Emilie, c’est autre chose, c’était celui de Reims à “l’Excalibur”en avril 2018. Laure s’était cassé la cheville quelques jours avant et avait un plâtre, elle a dû jouer assise ! L’ambiance du public était …. (désolé mais …) vraiment mauvaise. Et le comble c’est que pendant la dernière chanson du show, il y a eu une coupure de courant. Le bar plongé dans le noir. Est-ce que ça nous a découragé pour autant !? Et bien non ! On a fini notre show a capella, toutes ensemble et c’était trop cooool !
Ps : Fabien l’organisateur nous a traité comme des Reines et on a passé une super soirée toutes les quatre dans une petite location.

Artistes avec qui jouer :

Laure : Queen … Ça aurait été le gros délire car Freddie Mercury joue les diva, un peu comme Charlie ! Sinon les Tagada Jones, RTmmstein …

Emilie : Il y en a tellement … Rob Zombie *o* 

Mel : Certainement Rammstein, ou AC/DC (qui reste mon groupe préféré). Sinon, Yungblud un mec complètement barré qui irait bien avec nous !

Charlie : les Runaways, la première formation féminine où Joan Jett à été découverte ou alors Rammstein.

Pourquoi anglais ?

Il est plus facile d’avoir des refrains punchy, mais il n’est pas exclu d’inclure quelques passages sensuels en français, ainsi notre langue serait utilisée dans son format idéal.

Notre musique : 

Une sorte de glam ‘n punk … avec un dynamisme bien à nous !
Un mélange d’énergie et de folie, de simplicité mais d’envie.
Un mélange de piquant et de sucrée en même temps. 

Un poison idéal ! 

C’est plus difficile de se faire une place quand on est un groupe composé de filles ? 

Cela dépend des milieux, certains viennent à nos concerts par curiosité de voir ce que peuvent donner quatre nanas sur scène, d’autres trouvent ça « kiffant » et d’autres sont méfiants voir rebutants concernant les formations féminines. En effet, certains pensent que les groupes féminins sont là uniquement pour se faire « voir », être célèbres parce qu’elles sont en tenue sexy et que ça plaît aux hommes, ou encore la peur de messages trop « féministes » pouvant déranger…

Nous devons parfois prouver que nous ne sommes pas là uniquement parce que nous sommes des filles et que notre place est légitime  dans le monde du rock !

Comment faites vous face aux remarques sexistes et misogynes ? 

On y répond avec provocation et sarcasme ! On préfère mettre mal à l’aise les personnes sexistes, les mettre devant le fait accomplit plutôt que de rentrer dans un conflit vulgaire qui à notre sens est contre productif. Les remarques sexistes sont certes pénibles et rageantes, mais y répondre avec intelligence reste la meilleure solution. Il vaut mieux faire passer notre ami sexiste pour «l’hystérique» c’est plus drôle.

En soit, nous n’avons pas réellement subit de grosses remarques sexistes, notre public est essentiellement composé d’amis et de connaissances. C’est parfois arrivé sur les réseaux sociaux sur certaines photos de concerts mais rien de vraiment offusquant.

Quel rapport entretenez vous avec les réseaux sociaux ? 

Nous sommes présentes uniquement sur Facebook pour le groupe, c’est par ce réseau que nous publions nos nouveautés, nos futurs concerts et autres actualités. Les réseaux sociaux reste le lieu des jugements, comme dit au-dessus, nous avons des réflexions sur notre physique, cela reste gentil mais parfois lourd. Nous voulons être appréciées pour notre musique et non par notre physique !

Essayez vous de transmettre des messages au travers de vos chansons ? 

Oui, autant que nous le pouvons , à travers des histoires diverses. Nous essayons également de transmettre des messages écologiques comme dans Glamazone où la Terre est détruite par les hommes et les femmes se bougent pour un avenir meilleur sur une autre planète.

❤

Certaines de nos chansons ont des messages subtils, il faut savoir lire entre ligne ou parler couramment le…. CHARLIE 

Vous considérez vous comme féministe ? si oui, comment cela transparaît il dans votre musique ? 

A partir du moment où l’on souhaite une égalité et une parité, oui nous nous considérons comme féministe.
Rien que d’être sur scène qui est un milieu bien plus masculin est pour nous, un acte féministe. Mais surtout, notre façon de jouer, nos textes nous permettent de nous libérer complètement, d’être déjantées, sexy et de « s’en foutre royalement » du regard des hommes. La libération de la femme devant les regard peut être une sorte de féminisme.

Attention, nous ne sommes pas des militantes, on trouve que le fait de monter sur scène devant un public, de se lâcher et d’avoir autant de considération qu’un groupe masculin est juste NORMAL ! Nous ne sommes pas dans l’optique de dominer les hommes comme certaines personnes peuvent percevoir le féminisme (quoique Charlie peut-être:p) mais juste d’être à leur égal et ne pas subir de remarque désobligeante à chaque prestation.

Comment s’est passé l’enregistrement de votre premier EP ? 

Nous n’avons pas encore d’EP mais nous avons enregistré 3 chansons. 2 en studio et une à l’occasion d’une compile sur le thème des “musique du future” pour “LES CUIZINES”. Mise à part Charlie, c’était pour nous notre tout premier enregistrement. En résumé : beaucoup de stress, d’excitation et beaucoup d’appréhension. Mais cela s’est très bien passé dans l’ensemble grâce à notre ingé son Maximilien qui a su nous mettre bien à l’aise tout au long de l’enregistrement et de prendre le temps qu’il faut pour chaque instrument ! C’était vraiment une très belle expérience qui a pu nous rapprocher plus encore.

Quels sont vos projets pour la suite ? 

Nous souhaitons dans un future proche ouvrir notre page Instagram pour plus de visibilité sur les réseaux sociaux. Puis terminer l’enregistrement de nos compos pour éventuellement créer notre EP. Pourquoi pas réaliser un clip pour nos morceaux Hello Guy ou Glamazone … Et toujours plus de concerts, en Île-de-France voir dans d’autres régions !!  

Are you gonna be my girl ???

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s