Polanski

Je connaissais de loin la problématique Polanski avant la sortie de « J’accuse » l’année dernière.

Je savais que je n’irais pas le voir, parce que de un le pitch me donnait pas envie, et parce que toutes les manifestations m’ont fait posés beaucoup de questions…

C’est à ce moment la que j’ai fait quelques recherches, et est était estomaquée par ce que j’ai découvert : le mec a violé une gamine de 13 ans alors qu’il en avait 43, à la fin des années 1970, il a été condamné et a fait de la prison ( même pas 90 jours).Il a pas été ACCUSE de viol, mais il a été reconnu COUPABLE, donc il est pas innocent, c’est acté quoi, c’est pas un « délire de féministe hystérique »…

Il est toujours considéré par Interpol comme fugitif, et a choisi de venir habiter en France après son premier viol, parce que la France ( sale pays de lâches) n’extrade pas les personnes qui ont commis des crimes dans d’autres pays…

Ça grimace à accueillir des héros comme Edward Snowden, mais ça laisse dormir Polansky tranquillou… Mais je m’égare

Après cette jeune fille, neuf personnes ont portés plainte conte lui, certaines ont préféré rester anonymes, d’autres ont attendus longtemps avant de porter plainte, mais en tout cas c’est au moins 10 femmes qui ont portés plainte contre lui, qui lui reproche de les avoir violés…

Et c’est à elles qu’ont fait un procès ; une de ses victimes dit dans une interview que si elle avait le choix entre revivre le viol ou tout le tapage médiatique, et le harcèlement qu’elle a vécue, elle aurait préféré revivre le viol : et je trouve cette phrase absolument scandaleuse, tant elle témoigne du sort qui est réservé à bien des personnes qui osent aller porter plainte, à moindre mesure quand le violeur n’est pas une star, mais c’est un harcèlement permanent…

Comme si la réputation du violeur était plus importante que la vie de la victime, comme si c’était la majorité des victimes qui allaient porter plainte pour faire leur intéressante, ou pour faire parler d’elles… Ce genre de réflexions du style «  cette accusation va/a brisé(r) sa vie », « tu es sur.e de vouloir porter plainte, ça va lui faire du tort » « c’est pourtant un mec bien/gentil/cool/bienveillant »

Le problème est pris à l’envers, est ce qu’on se demande une minute combien ce que la personne a fait a détruit la vie de la victime, est ce qu’on pense aux séquelles physiques ou psychologiques que va ressentir la victime ?

Qu’est ce que c’est que cette victimisation des violeurs ????

Aux gens qui pensent ça, je propose d’aller porter plainte, en se mettant à la place d’une femme, à qui on va poser un nombre incalculables de questions les plus horribles et dégueulasses les unes que les autres : qu’est ce qu’elle portait, comment elle était habillée, est ce qu’elle a bue, est ce qu’elle est laissé faire , pourquoi n’as t’elle pas bouger ? Quand ce n’est pas des remarques tout aussi violentes ( trouver exemples sur paye ta plainte)

Vivre cette humiliation ne présuppose pas que le violeur sera mis derrière les barreaux, souvent ils ont un petit rappel à la loi, ou la procédure est classée sans suites faute de preuves, et du coup elles doivent continuer leur vie, avec le risque de le recroiser dans la rue, qu’ils recommencent avec elle, ou une autre, mais ça ne passe visiblement pas de problème au système judiciaire français…

J’ai regardé la cérémonie des César ce week-end, et malgré quelques blagues le visant, personne n’a voulu se mouiller, personne n’a voulu dire «  il ne recevra pas de prix car ce mec EST un violeur et un pédophile »

Il l’a lui même avoué sur un plateau télé, quand même…

C’était une cérémonie tendue, mais il a fini par gagner le prix de la réalisation, et quelques personnes se sont levées et ont quittés la salle, comme acte de protestation, mais combien ? 12 sur 1600 personnes présentes… Je savais qu’on avait pas beaucoup de Jean Moulin dans nos rangs, mais alors là c’est pire que tout…

Alors je sais ce qu’on va me dire : il faut séparer l’homme de l’artiste, mais sans vouloir copier Blanche Gardin, est ce qu’il existe un autre métier qu’artiste ou on te sort ce genre d’arguments ?

Et puis comment intellectuellement les gens arrivent à kiffer l’œuvre d’un mec qui pourrait violer leurs enfants…

Mais le cas Polanski n’est que le miroir de nos élites bobo artistiques, ou tous les crimes sont commis sans que ça dérange personne sous couvert de licence artistique : Matzneff, Cohen Bendhit, Mitterrand publie des livres ou ils avouent coucher avec des gamines.
Mais tu comprends, c’est de l’aaaaaart alors on peut rien leur reprocher

Non mais quel ramassis de conneries, la pédophilie, n’a rien de romantique ni de classe, ni de libre penseur… C’est un crime…


Je pourrais également parler de Cantat se permet de sortir des disques et de faire des tournées…noooon mais tu comprends il a payé sa dette à la sociétéhaaaaan…
Le fait que ce mec fasse la couverture des magazines, aille jouer dans des salles, et sortent des disques, c’est comme une gifle à toutes les personnes victimes de violences conjugales…
C’est comme leur cracher à la figure, et qu’on leur dise « La mort de Marie Trintignant on s’en fout»… Et ça, ça me met en rage à un point !

Les personnes comme ça méritent qu’une balle dans la tete, et les victimes méritent d’être écoutées, qu’on leur rende justice, qu’on leur apporte soutien et aide….

Pas qu’on les noie dans des procédures archi longues, et donc décourageantes… Qui passerait l’envie à quiconque d’aller en justice, tant c’est long, ça ne bouge pas et qu’on a l’impression que le système judiciaire est contre toi…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s