Je suis hétéro par facilité

ciTitre étrange me direz vous !
En fait ça fait quelques semaines que je réfléchis sur ma vie (quoi t’as quelque chose de mieux à faire en temps de confinement?)
Et je suis arrivée à cette conclusion.

C’est pas pour faire pleurer dans les chaumières ou quoi, c’est juste un fait.
Je dirais même que je le suis pas lâcheté et par facilité: c’est plus facile d’exciter tous les chiens de la casse et de parcourir les sites de rencontres hétéro…
Et puis de toutes façons, j’ai l’impression d’être trop hétéra pour plaire à d’autres personnes que des mecs cis…
Que je serais jamais plus que copine avec des filles qui me plaisent … comme si c’était quand même louche de se revendiquer pan mais jamais être sortie avec une fille à bientôt 25 ans…
Mais est ce que c’est ma faute si je plais a personne, ou du moins à personne de proche géographiquement parlant ?

De toutes facons, j’ai beau etre sur des applications de rencontre sur lesquelles j’enleve la possibilité de voir des mecs cis, et matcher avec des femmes et autres minorités de genres, la conversation meurt au bout de trois messages, parce que je sais jamais quoi dire, j’ai peur d’aller trop vite, ou d’être rasoir à mourir, ou de faire peur, voir les trois à la fois…
Et puis, faut bien avouer que je suis peu souvent sur ces applis, et qu’il m’arrive d’oublier de répondre pendant des semaines, des jours, des mois.

Mais je ne me considere pas comme une personne qui exotise les relations avec les femmes et autres minorités de genre, donc les plans à 3 ne m’intéressent pas, surtout quand c’est fait pour « pimenter » leur vie sexuelle, je suis pas un piment merci !

Je ne veux pas d’une expérience, je veux construire des relations saines et stables pas (forcément) de coups d’un soir, mais je m’adapte évidemment aux envies de chacun.e.

Mais j’ai l’impression de faire trop hétéra, qu’au fond on trouve ça louche que je ne sois jamais sortie qu’avec des mecs cis, comme si j’étais seulement là pour expérimenter, et que je considérais les femmes et autres minorités de genre comme une chose à tester au moins une fois dans sa vie… Quelle horreur !

Hors des applications de rencontre, je suis bien incapable d’aller vers une personne, et la draguer ouvertement, je regarde bien plus souvent mes pieds, et j’ai envie de prendre mes jambes à mon cou, même si elle me plaît énormément, je ne sais pas comment le dire ou le faire comprendre.

J’ai enchaînée les relations hétérosexuelles, par souci de conformisme, j’imagine, alors que j’ai toujours été très ouverte sur le sujet : je me souviens qu’au collège, j’étais la personne la plus gayfriendly du monde, mais j’ai jamais eu l’occasion de concrétiser quoique ce soit… En fait, en y réfléchissant maintenant, ça ne m’était même pas venu à l’esprit que j’aurais pu plaire à une fille ou à une autre minorité de genre, même si j’avais embrassée une de mes meilleurs copines en sixième et que j’avais beaucoup apprécié…

A l’époque, j’étais engoncée dans un modèle hétéro phalo centrée, que j’ai jamais remis en question avant hyper tard…

J’ai assumé mon coté bi quand ma meilleure amie de l’époque m’embrassait bourrée quand on était en première année de fac.

Mais je me suis jamais posée de grande question, je ne me suis jamais détester quand j’ai compris que je n’étais pas intéressée que par les hommes cis…
Je crois que c’est venu doucement et naturellement, même si j’assume totalement depuis un peu plus de trois ans maintenant.

Et puis, j’ai l’impression de ne pas plaire aux personnes qui me plaisent…Je suppose qu’il y a un tas de raisons derrière…

Je me sens terriblement gauche avec les filles et autres minorités de genres, parce que je sais comment plaire aux mecs cis ( une paire de seins et c’est gagné ou presque), mais j’ai l’impression que c’est VRAIMENT une autre paire de manches pour les femmes et autres minorités de genres

J’ai commencée à être intéressée par les filles à l’adolescence, ou j’avais un petit crush sur une fille qui était au collège avec moi, puis j’ai été plus longuement en crush avec une fille avec qui j’étais au lycée, puis une fois arrivée à la fac, ça s’est un peu tassé, jusqu’à ce que je rencontre cette fille, avec laquelle j’ai fait des photos, avec laquelle ça se passait bien, juste qu’a ce qu’elle me dise qu’elle avait rencontrée quelqu’un, et qu’elle souhaitait avoir une relation exclusive avec elle, et donc ne plus me parler…

Ca m’a déchiré le cœur, et depuis je suis allée à deux trois dates avec des filles et autres minorités de genres, mais rien n’a été concluant du tout…

Ca me fout le vertige de me dire que je vais peut etre finir ma vie en petite hétéra coincée, et ça me rend malade…

Comme si j’étais destinée à passer à coté d’un pan de ma vie, et je ne sais pas quoi faire contre ça…

Parce que je n’oserais jamais aborder une personne dans la rue, que draguer dans des bars c’est hors de question ( trop de monde, trop d’alcool), que je ne vais jamais en boite, et que je crois pas aux rencontres faites par hasard et aux coups de foudre.

Mais j’aime rester positive quoiqu’il arrive, et peut etre qu’il arrivera un moment dans ma vie, où je vivrais des histoires profondes et heureuses avec des personnes queer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s