J’en ai marre du harcèlement de rue et du cyber-harcèlement

J’ai eu envie d’écrire cet article un peu comme un pavé dans la mare, et il va peut etre enfoncer des portes ouvertes mais je m’en fiche, j’avais besoin d’en parler.

Parler de cyber harcèlement, et du fait que bon nombre d’hommes cis se cachent derrière le pseudo anonymat pour se permettre des comportements dégueulasses.

Dans les trois derniers mois, j’ai eu le droit à un nombre incalculable d’envoi de dickpics non sollicités sur Coco. Oui vous me direz ce site a très mauvaise réputation, mais à chaque fois que j’y retourne, par dépit essentiellement mon expérience est pire que la précédente : entre les pédophiles qui te disent que « ça ne les dérange pas que tu es moins de 18 ans », «  t’as déjà couché avec un garçon ? » « comment est ta chatte/minou/tout autre nom dégueulasse » « tu mouilles ? », mais aussi les mecs qui t’envoient en premier message ni un « bonjour/salut/ça va ? » ou tout autre message insignifiant mais commence par t’envoyer une photo de leur pote qui les suce, qui les branle voir le summum leurs vielles bites rachitiques en gros plan, j’en ai vraiment ma claque.

Plus récemment encore, une personne que je ne connaissais pas s’est permise de m’envoyer un message pour me dire que j’avais de beaux piercings aux tétons…

Ca ne me dérange pas quand c’est une personne que je connais personnellement et depuis longtemps, mais d’une personne que je connais pas, je suis censée avoir quelle réaction : me mettre a genoux et le sucer éternellement en remerciements ?

En fait, ça me rend furieuse de m’entendre dire que je ne sais pas ce que le harcèlement, quand tu vas gentiment expliquer à ces mecs, que ça n’a aucun sens d’envoyer ce genre de photos ou de tenir ce genre de propos alors qu’ils ne feraient pas la même chose dans la rue (en tout cas ceux avec qui j’ai pu parlé m’ont soutenus qu’ils ne le feraient pas)

Ce qui m’énerve c’est de me sentir désarmée face à ces comportements : sur Coco, c’est impossible de connaître leur véritable identité, l’anonymat les couvre, et quand tu les menaces de faire des screens des photos qu’il t’envoie et de les publier sur les réseaux sociaux, ils disent s’en foutre…

J’aimerais pouvoir faire comme dans les pays anglophones ou les harceleurs recevoir par courrier les photos qu’ils ont eux même envoyées, ou pouvoir envoyer des screens de ces conversations à leurs parents, leurs potes ou leur partenaire, mais c’est pas possible et c’est hyper frustrant.

De se rendre compte que des personnes possiblement pédophiles et harceleuses se baladent dans la rue sans jamais craindre les conséquences de leurs actes.

Mais c’est vrai qu’en tant que personne concernée, je sais pas ce qu’est le harcèlement sexuel et sexiste, pas du tout…

Un mec m’a quand même dit « avoir des remarques sur son cul c’est pas du harcèlement »…

Que le harcèlement c’est quand c’est répété…

Alors on va être très clair, se faire siffler dans la rue, se faire héler dans la rue, même une fois dans toute sa vie, c’est du harcèlement, parce que le harcèlement c’est simplement des interactions, des gestes, des paroles dont l’un des deux interlocuteur.trices n’a pas envie…

Et comme vous êtes pas le centre du monde, sachez que vous serez pas le seul connard à nous faire « des compliments », qu’on se fera siffler mille fois dans une journée, héler autant, et que du coup c’est effectivement répété !

Ce n’est pas de la drague quand la personne en face baisse les yeux, fait semblant de ne pas entendre, ou essaie de s’enfuir… Quand on se sent comme un lapin en cage, acculée et qu’on voit aucun moyen de s’en sortir…
Ca ne peut pas être de la drague, si une des personnes se sent comme une proie !

Alors y a une seule règle à respecter pour pouvoir draguer en paix, avant d’aborder une fille, il suffit de poser la question (pas forcément dans ces termes mais vous avez compris le principe) : Bonjour/Bonsoir, madame, est ce que je peux vous déranger/vous parler ?
Et attention stupeur, si elle répond non, ou ne répond pas, on passe son chemin, et on se dit pas qu’insister pendant de longues minutes, ça finira bien par marcher…
On aborde pas les filles quand elles sont seules, quand il fait nuit, ou qu’elles marchent…

La drague c’est un jeu qui se joue à deux ou a plusieurs, et qui est un peu comme un jeu de tennis : une première personne envoie une vanne/réplique/compliment, et l’autre en renvoit une, et ainsi de suite

Le harcèlement, c’est un match contre un mur, et il est inutile de vouloir frapper de plus en plus fort pour casser le mur et voir ce qui se cache derrière.

Et puis la règle à se rappeler c’est juste « quand c’est non, c’est non, quand c’est peut etre, c’est ni oui ni non »

J’en ai vraiment plus que marre de me demander si je veux vraiment sortir vu que je vais devoir rentrer chez moi seule.

Marre de porter mes clés comme un poing américain parce qu’on sait jamais.

Marre d’accélérer des que je croise un mec, ou qu’il y en a un derrière moi

Marre de devoir mettre ma musique à fond pour être à peu prêt sure que je me ferais pas emmerder, ou en tout cas que j’entendrais rien…

Marre de regarder le sol quand un mec est assis en face de moi dans le tram, de peur qu’il interprète un sourire ou un regard comme une tentative de drague…

Marre d’être en état d’alerte constat quand je sors dans la rue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s