Delilah Bon- Ready to kill

Aujourd’hui, je m’intéresse au deuxième projet de Delilah Bon (projet rock/rap de Lauren Tate), sorti le 15 octobre, Ready to kill.

J’ai fait la chronique il y a quelques semaines de son premier disque sorti il y a quelques mois ,que vous pouvez retrouver ici.

Pour ce projet, elle est plutôt partie sur une esthétique Halloween, clowns flippants, et slashers dégoulinants d’hémoglobine, tout ça mixé avec un esthétisme fortement sexy, empouvoirant et féministe.
Ca m’a tout de suite fait penser à des esthétiques comme les films de Rob Zombie par exemple, un mélange de clowns et de slasher, j’adore !

L’EP commence avec Coffin, un titre avec des sons tout à fait terrifiants, et il parle du mépris d’une femme morte vivante.
Les paroles sont beaucoup trop cool, et percutantes, mais Delilah Bon, nous a habitués à ça, donc on n’est pas surpris.e.s. C’est flippant, c’est féroce, ça donne envie de danser, que demander de mieux ?

On poursuit avec une ambiance plus athmosphèrique, and le texte presque slammé sur l’interlude Ready to kill. C’est quasiment envoutant.
Le troisième titre, Voices in my head, continue de dérouler l’histoire, d’une femme prête à tuer, et c’est sur ce titre que son envie de sang prend toute son ampleur.Dans les paroles, elle exprime son envie de donner du pouvoir aux femmes, et se revendique comme « la soeur alien des sorcières qu’on a brulé par le passé », et elle revient également sur ses envies de vivre de son art, et combien elle a du sacrifié des choses dans sa vie pour arriver où elle en est aujourd’hui.

Cannibal Summer, qui est le premier titre à avoir son propre clip, est un titre où la fille emmene son amoureux dans l’endroit parfait pour le bouffer. Delilah crache presque les mots, tellement qu’il faut plusieurs écoutes pour bien les comprendre, et ça ressemble à du rap californier avec un fin tragique. L’esthétique du clip est aussi géniale, entre petite robe printanière de gentille petite fille, et hectolitres de faux sang.

Clown, est un titre sur les clowns tueurs, et il n’y a pas de quoi rire, les guitares font ressortir toute l’horreur de ces clowns. Mais cela parle spécialement d’une clown tueuse, qui se venge sur des hommes qui font du mal aux enfants, ce qu’elle ne supporte pas.


L’EP finit sur Rat Boy, qui est comme une apothéose de son son hip hop rock, avec cette fois, une place plus grande accordés au son rock, bien lourd. Le texte cette fois, parle des hommes qui doivent se mettre à genoux devant elle, et doivent être flattées qu’elles les mangent. On pense tout de suite à la figure de la veuve noire, ou de la mante religieuse.

D’aucun pourrait penser que c’est juste un bon disque à écouter pour Halloween, mais je pense qu’il y a plus à tirer de cet EP.
Pour moi, il doit être ajouté à toute bonne playlist un peu spooky. Mais les mots comptent, peut être encore davantage qu’avec son premier projet, ils sont géniaux, plutôt effrayants, il est vrai, mais vraiment très bien choisis et agencés.

Et même si Halloween est présent sur tout le disque, ce n’est jamais too much, ce qui aurait pû etre le cas.

Je pense que ce disque est vraiment sorti au bon moment, et donne sacrément envie de danser avec les morts !

Vous pouvez l’écouter sur Spotify, et Youtube et l’acheter sur son site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s