Planet 9 – Rose McGowan

J’ai découvert l’existence de ce disque en finissant la lecture du livre de Rose Mc Gowan, dont vous pouvez lire ma critique ici.

J’étais très curieuse d’écouter ce disque, qui a une histoire assez surprenante : Planet 9, c’est le nom de la planète qu’elle avait inventée petite, un endroit où elle pouvait se réfugier quand ça n’allait pas. Et il y a quelques années, des scientifiques ont trouvés une nouvelle planète et l’ont appelés Planet 9 ! Superbe coïncidence.

Cet album est cosmique, lunaire, doux et dansant à la fois !

L’album commence par Canes Venatici, un titre lunaire et trippant, qui donne l’impression d’une balade dans une galaxie lointaine. Dans le morceau, il y a également une espèce de rap assez badass, qui donne un caractère hyper cool à la chanson.

L’album continue avec Sirene, un titre aux sonorités 80’s, très électro et dansants. Un titre empouvoirant qui donne envie de danser sur une piste pleine d’étoiles filantes.

Now You’re Here, c’est une espèce de mantra qui répète pendant plus de trois minutes Now you’re here, avec des sonorités hyper dansantes. On poursuit donc le voyage à bord de notre vaisseau spatial.

Avec Origami, on continue dans le voyage tripant, où elle semble « slamer », et où on attend des bruits de pluie, mélangés avec des sons électro.

Green Gold est une belle balade piano/voix, qui dure quand même 10 minutes. On sent les accents tristes et mélancoliques de la voix de Rose, qui prennent aux tripes.

Lonely House, on revient au voyage planant, et au texte empouvoirant. La musique est planante et envoutante, et le texte parle du fait qu’elle a décidée de se lever pour toutes les personnes qui ne le peuvent pas.
Ici encore le texte est parlé, ce qui lui donne encore plus de corps et de puissance

Rise est un morceau instrumental, qui sonne très 80’s avec beaucoup de sons synthétiques, c’est très agréable à écouter.

We are Free est le dernier titre de l’album, et il est comme une conclusion parfaite : un mélange entre mélodies planantes, mélodies dansantes, et textes entêtants.

C’est vrai que ce n’est pas un album que j’écouterais pour faire la fête, mais j’apprécie beaucoup les sonorités 80’s, et cette impression de faire un voyage vers une planète différente. Cet album me chamboule aussi parce que je me sens proche du vécu de Rose McGowan, et je ressens l’énergie, la rage, mais aussi la joie créatrice qu’elle a voulue y mettre. Je le ressens comme un exutoire, un album puissant et qui fait du bien au cœur et à l’âme.

Je vous conseille de l’écouter, je le trouve très abouti et très bien produit.

Vous pouvez l’écouter sur Spotify gratuitement, et vous le procurer sur Bandcamp de manière dématérialisée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s