Les monstres…

J’ai toujours été totalement fasciné par ce qu’on appelle communément les monstres, depuis mon enfance.
Ce qui n’est pas sans logique car j’ai toujours eu de l’affection, de la tendresse pour les personnes rejetées par la société.
Lors de mes années de licence ,j’ai eu l’occasion de suivre un cours sur les monstres dans la littérature anglophone, et je l’ai vraiment adorée…
Les monstres sont fascinants car ils nous montrent les limites de notre humanité, de notre prétendue tolérance.

Au contraire de tous les enfants, j’ai toujours ressenti de la sympathie pour les monstres, dans toutes les œuvres de fiction…
Le premier exemple qui me vient en tête sont la myriade de créatures peuplant le monde d’Harry Potter, premier grande saga que j’ai adorée…
Que ce soit les sombrals, les acromantules, les licornes ou les centaures…
Je les ai toujours trouvés très attachants… (Je précise ici que J.K.Rowling peut avour une oeuvre littéraire qui l’a rendue riche et célèbre, ça ne reste pas moins qu’une TERF homophobe et raciste)
Puis, j’ai eu une fascination totale pour les vampires, et j’ai dévorée Dracula, le classique du genre, que ce soit le livre de Bram Stocker, ou le film de Francois Ford Coppola.
Pour moi, le vampire a quelque chose d’hyper sexy, d’envoutant, et d’inatteignable, car il est immortel.
Tant et si bien que le premier projet de roman que j’avais écrit, c’était l’autobiographie fictive d’un tueur en série, victime de violences intrafamiliales et sexuelles, dont le père biologique était Dracula en personne.

La figure du loup garou me plait beaucoup également, que ce soit dans Helmet Grove, Penny Dreadful, Underworld, Van Helsing, ou dans Harry Potter (même si la transformation de Remus Lupin me fiche encore aujourd’hui une peur bleue).
Je pense qu’elle me plait parce qu’elle a quelque chose d’animal et de bestial, et que c’est terriblement triste parce que c’est quelque chose qu’on ne choisit pas, comme beaucoup de choses considérées comme hors normes par nos sociétés occidentales.

La créature du Dr Frankenstein est peut être celle qui m’a le plus touché : crée par esprit de conquête scientifique, puis rejeté par son créateur, rejeté par les humains, et seul au monde puisque son créateur refuse de lui créer compagnie, pour moi le roman de Marie Shelley interroge encore davantage sur la notion d’humanité : est ce que parce qu’il est repoussant physiquement, il n’est donc pas humain ? Doit on rejeter ce qui est différent de nous ?

Dans les œuvres plus récentes, j’apprécie beaucoup les mutants du MCU, ces personnes qui à cause d’une mutation génétique développent des aptitudes extra humaines, qui sont rejetés par beaucoup d’humains. Je trouve que cela nous interroge sur la notion même de tolérance, et de ce que doit ou ne pas être un être humain pour pouvoir se définir comme tel.

Je considère que toute personne, peu importe sa couleur de peau, ses capacités physiques ou psychologiques, son orientation sexuelle et romantique, son poids, son genre, sa religion mérite le respect et qu’aucune forme de discrimination n’est tolérable ou acceptable.

La monstruosité est un concept subjectif, qui permet de définir ce qui est acceptable ou pas.

Mais je crois que comme pour toutes les personnes « hors-normes », il serait bon que les monstres puissent bénéficier de représentations positives, pas parce que leur caractère monstrueux, moralement répréhensible doit être célébré mais parce qu’il est toujours bon de montrer que les personnes hors normes peuvent vivre des existences qui ne se concentrent pas sur leurs différences, et qu’elles ne sont pas des archétypes vivants.

Enfin, je pense qu’il existe des humains beaucoup plus terrifiants et abjects que les monstres de fiction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s